Les rêves ouvrent la voie, cachée dans les sous-bois ...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage

avatar

Guerrier
Guerrier


Féminin
Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 23/11/2010


Devise : Ce qui rend l'égalité difficile, c'est que nous la désirons seulement avec nos supérieurs.
Points d'expérience:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mar 11 Oct - 18:35

Soupir Joyeux attendait encore une réponse, elle ne voulait pas laisser passer celle-ci, elle était bien plus importante que les autre. Noisette Déchainée paraissait être reparti dans sa transe, apparemment moins forte heureusement. Son frère, le plus grand des trois, arrivait par derrière. Avait-elle raté une étape, ou ses frères pouvait la revoir alors qu'elle était plus dangereuse que jamais ? Mais non voyons, les deux seules personnes au courant de la bêtise qu'elle venait de laisser échapper ne le diraient à personne, à aucun écureuil, jamais. Du moins, elle l'espérait. Son frère ne semblaient pas se cacher ou être gêné comme il l'aurait forcement été face à quelque chose d'interdit. Laissant son amoureux à ses réflexions, il en avait visiblement besoin, elle se tourna vers le jeune écureuil face à lui. Il avait des choses importantes à dire, enfin importantes pour lui, à son âge. Sa voix n'avait pas changée, Soupir Joyeux avait eu peur que ses frères et sœur changent trop vite loin d'elle, qu'elle ne les reconnaisse plus vraiment, qu'elle ne les connaisse plus vraiment non plus. Non, il restait le même pour l'instant en tout cas :

* - Papa a des problèmes avec Timo. *

Non, en effet rien ne changeait. Timo était le dernier, il était différent, en fait, il était né défavorisé, un peu bête. Il n'arrivait pas à communiquer, très timide, il n'arrivait à former une phrase correcte seulement quand il pensait que personne n'entendait. Et encore, c'était à chaque fois un début de phrase, qui perdait de sens vers la fin. Elle l'avait surpris plusieurs fois. Il avait pourtant grandi vite au début, puis ça avait déraillé. Leur père était beaucoup plus dure avec lui qu'avec les autres, comme s'il le considérait comme un accident. C'était peut-être ce qu'il était d'ailleurs. Soupir Joyeux s'occupait aussi moins de lui que des autres, il lui faisait pitié, un handicapé qui traînait derrière la petite famille. Malgré cela elle l'aimait, peut-être moins que ses autres frères mais elle l'aimait et son père aussi, elle en était sûre. Il n'arrivait juste pas à le comprendre, personne n'y arrivait et lui ne comprenait pas toujours ce qu'on lui racontait mais c'était comme ça. Elle irait voir ce qui se passait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Féminin
Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 30/06/2011


Devise : Qui ne tente rien n'a rien !
Points d'expérience:
4/100  (4/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Lun 17 Oct - 22:18

Gland de Rose se réveilla avec un bourdonnement intempestif dans la tête, c'était insupportable. Gland de Rose était une écureuil très calme, mais lorsqu'on s'en prenait à elle ou à quelqu'un qui lui était cher, elle pouvait être très teigneuse. Ce caractère lui venait surement de son frère bien-aimé. Bien-aimé, tu parles, ce n'était qu'un petit bon à rien. La seule chose qu'il savait parfaitement faire, c'était le mal. Il avait aimé depuis sa tendre enfance et aimait toujours d'ailleurs, manipuler les gens. C'est sa spécialité. Elle se souvenait encore quand sa défunte sœur était là, qu'il les avait faites passer pour de véritables cloches devant leurs parents. Elle regrettait amèrement cette époque avec son frère, Gland Rêveur, mais l'adorait avec sa sœur, Gland d'Acier. Mais maintenant, elle avait décidé de se venger pour de bon. Elle décida d'aller rejoindre son père, Illusion Nocturne, qui se trouvait au centre de la grotte de la Lune. Elle tourna sa tête en marchant car elle avait entendu un bruit derrière elle mais soudain, elle se cogna malencontreusement, avec une autre écureuil qui arrivait d'une autre direction. Elle tombèrent toutes les deux sur le sol car le choc était assez violent. Quelques minutes plus tard, elles se relevèrent et Gland de Rose s'excusa plusieurs fois car c'était de sa faute si elles étaient tombées et se présenta par la même occasion car elle ne la connaissait pas :

- Je suis sincèrement désolée, je ne vous avais pas vue ... Je m'appelle Gland de Rose.

L'autre écureuil se présenta à son tour et accepta ses excuses :


* - Ce n'est pas grave ... Je m'appelle Cœur de Cristal. *

"Cœur de Cristal", ce nom ... était comme le son d'une sonnerie qui retenti dans la tête de la novice. Ça y est, elle avait enfin trouvée sa prochaine vengeance ... Depuis le temps qu'elle l'attendait ... Son frère, Gland Rêveur serait bel et bien surpris pour une fois, elle se frottait déjà les pattes. Elle ne connaissait pas cette écureuil, mais elle savait avec qui elle était. En effet, ce n'était autre que la petite amie de son frère. Puis, elle réfléchit un court instant et se dit qu'il était préférable de ne pas faire souffrir Cœur de Cristal mais plutôt de se servir d'elle pour assouvir sa terrible vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 29/04/2011


Devise : N'importe qui peut dire la vérité, mais il faut un écureuil intelligent pour bien mentir et utiliser son mensonge.
Points d'expérience:
88/100  (88/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Sam 22 Oct - 17:55

Non, elle ne le repoussait pas. Lui aurait-elle pardonné ? Ce n'était pas à parier mais il avait de bonnes chances pour que leur histoire continue. Il n'était plus vraiment sûr de vouloir arrêter cette pièce. Après tout, elle lui procurait un répit dans sa vie trop bien remplie. Et si, à chaque fois qu'il avait des accents de peur ou d'il-ne-sait-quoi, Cœur de Cristal le soulageait, alors il n'allait pas s'en passer. Il avait bien cru que la douleur serait indomptable, mais elle était passée, comme le reste. Rien ne lui résisterait jamais. Et même s'il avait eu peur que Cœur de Cristal lui résiste, c'était parce qu'il était fragilisé en ce moment-là. Elle se soumettrait toujours à lui, du moins, aussi longtemps qu'il le voudrait. Et pour cela, il fallait commencer dès maintenant : il l'embrassa tendrement, bien plus doucement que les fois précédentes. C'était agréable, mais il n'irait pas au-delà, il s'arracha d'ailleurs assez rapidement de la jeune écureuil. Il ne fallait pas abuser des bonnes choses et Cœur de Cristal était devenu une bonne chose. Pas à jeter après utilisation comme il l'aurait fait s'il l'avait larguée, mais d'une manière inépuisable, en tant que médicament à ses maladies uniques. Aucun guérisseur n'en avait jamais entendu parler, c'était une maladie d'intellectuel, de grand intellectuel et il était le seul de cette catégorie pour l'instant dans l'immense colonie d'écureuils présents dans la Grotte de la Lune. Et Cœur de Cristal était la plus belle, il avait décrypté toutes les femelles qui étaient passées autour de lui durant la lune précédente et il n'y avait aucun doute la-dessus. Il sourit à son apparente petite amie pour lui faire comprendre ce qui lui passait par la tête, enfin, ce qu'il voulait qu'elle comprenne car c'était toujours lui qui dirigeait tout, de ses actes à ses pensés. Elle lui répondit de la manière la plus compliquée qui soit : elle sourit, en reflet parfait de son sourire idiot. Il voulait sortir les mots affreux à ce moment là, il devait les sortir maintenant, les mots horriblement moches que Noisette de Sagesse lui avait adressé :

- Je t'aime, Cœur de Cristal ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune
Jeune


Féminin
Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 29/03/2009


Devise : Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves !
Points d'expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Dim 30 Oct - 20:12

Gland Polaire quitta l'écureuil mystérieux qui prétendait s'appeler Illusion Nocturne, il était figé sur place comme une statue.

* Mais que, ou qui regarde-t-il ? *

Elle suivit son regard pour avoir la réponse à sa question, mais elle n'en avait aucune idée. Elle essaya de chercher Cœur de Cristal pour lui raconter cette étrange rencontre, mais elle vit de loin qu'elle parlait avec un autre écureuil et du coup elle choisi de chercher quelqu'un d'autre pour discuter. La jeune écureuil ne trouva personne à qui parler, donc elle se mit dans un coin pour remettre tout ce qui s'était passé au clair dans sa petite tête.

* Tout est très compliqué mais il y a quelque chose qui n'est pas compliqué ... C'est que ma sœur n'est pas avec moi ! *

Ses yeux se remplirent de larmes quand elle y pensa. Elle se releva et marcha de long en large dans la Grotte de la Lune. Ses yeux étaient mouillés et du coup elle ne voyait plus grand chose ...


- Aïe !

Lune de Miel et elle venaient de se percuter. Gland Polaire essuya les larmes qui restaient sur sa joue et dans ses yeux. Quand elle vit qu'elle venait de percuter Lune de Miel elle dit :

- Je suis désolée ... Je ne faisais pas attention quand je marchais ... Je ne t'ai pas fait mal j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Féminin
Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 23/11/2010


Devise : Ce qui rend l'égalité difficile, c'est que nous la désirons seulement avec nos supérieurs.
Points d'expérience:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mer 9 Nov - 19:32

En effet, Gland Timoré paraissait très mal en point. Il pleurait, mais cela n'avait pas de quoi inquiéter sa sœur, il pleurait en permanence. La moindre réflexion le faisait partir dans des états impossibles à gérer, qu'il essayait de cacher, mais il n'y arrivait pas. Le plus choquant était sa façon de marcher, il vacillait, son corps passait d'un coté à l'autre d'un axe imaginaire. C'était très coordonné, mais pas du tout naturel. Il aurait pris une herbe énergisante à vertu délirante, ou un caillou sur la tête. Et, comme d'habitude, son père s'énervait sans qu'il n'obtienne d'autres résultats que l'augmentation des pleurs. Un petit cercle d'écureuil s'était formé autour d'eux, il regardait tous le jeune écureuil qui oubliait de plus en plus comment son espèce marche en temps normal. Le père de Soupir Joyeux essayait de lui expliquer, mais comme à l'accoutumée, Timo ne semblait entendre que les cris. Des phrases dures flottaient dans l'air et personne ne faisait rien pour le calmer. Heureusement que son frère était venu la chercher, car Timo n'en supporterait plus davantage. Peut-être est-ce d'ailleurs de sa faute à elle si son père s'emportait si fort et si vite. Quoi qu'il arrive, elle était la seule qui pouvait réussir à calmer Timo, à défaut de calmer son père. Son plus jeune frère répondait toujours à son père, mais d'une manière toujours aussi incompréhensible :

* - J'ai - hoc- j'essaie, t'as faux -hoc- c'est de -hoc- moi -hoc- toi faute. *

Parsemé de hoquets et avec une voix encore et toujours hésitante. Décidément, on ne le changera pas. Ce qu'il disait était d'ailleurs bien au dessous de la logique commune, comme toujours. Soupir Joyeux n'était pas sûre qu'il fasse des effort pour améliorer son élocution, mais c'était son frère et rien ne lui ferait oublier une chose si importante. Elle s'avança vers lui mais il n'avait pas l'air de la voir, il partait déjà à l'opposé de l'endroit d'où sa sœur arrivait, de sa démarche bizarre, à l'image de son comportement de tous les jours. C'était comme s'il boitait, mais pas comme on pourrait le croire, il boitait des deux jambes. Il accélérait. Si Soupir Joyeux n'avait pas sut qu'on avait que deux yeux, qui regardaient toujours devant soi, elle aurait dit qu'il la voyait arriver. Et qu'il l'évitait. Elle l'appela, mais il ne l'entendit pas à cause de ses sanglots. Soudain, entre deux éclats de voix de Plume de Phénix, Timo hurla plus fort qu'il ne l'avait jamais fait. Soupir Joyeux revit en accélérée la mort de sa mère. En réalité, son frère s'exprimait beaucoup plus fort qu'il ne l'avait jamais fait, mais d'une voix juste au dessus de la tonalité normale d'une conversation entre écureuils normaux :

* - Continue, continue ! *

Ces mots résonnaient comme une bombe dans le cœur de Soupir Joyeux. A qui s'adressait-il ? Était-elle toujours pour son frère une deuxième mère, sur qui refouler ses nerfs à un certain âge ? C'était dit tellement agressivement pour un écureuil qui était toujours resté dans l'ombre, à l'écart du monde qui l'entourait. Ces mots lui avaient fait mal et renforçait le malaise après ce qu'elle avait appris sur sa mère. Timo se retournait, une lueur vivante dans le regard. Il la regardait, il la fixait dans les yeux, ce qu'il n'avait jamais fait plus longtemps que du temps qu'il fallait pour que la personne observée s'en rende compte. C'était une des particularités de Timo, ses yeux bougeaient à une vitesse ahurissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Masculin
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/06/2011


Devise : Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd'hui est un cadeau, c'est pour cela qu'on l'apelle présent.
Points d'expérience:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Jeu 17 Nov - 20:21

Illusion Nocturne sortit de ses pensés et vit qu'il n'y avait plus personne devant lui. Il se demanda pourquoi il était à nouveau tout seul :

* Mais pourquoi je suis seul, alors qu'il y avait une jeune écureuil qui pleurait devant moi tout à l'heure ... Quel était son nom déjà ? ... Ha Oui ! ... Gland Polaire ... *

Puisqu'il était tout seul il décida d'aller voir d'autres écureuils. Il ne savait pas qui aller voir.

* Bon à qui je vais me présenter ? *

Il vit une écureuil qui avait l'air autoritaire et très responsable, il se dit donc qu'elle pourrait le renseigner sur l'endroit où il se trouvait. Cette écureuil était en fait Lune de Miel :

- Salut, comment t'appelles-tu ? Moi c'est Illusion Nocturne et pourrais-tu me dire où nous sommes ?

Il remarqua qu'il y avait une autre écureuil avec elle.

* Mais c'est Gland Polaire ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Masculin
Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 29/04/2009


Devise : Pourquoi douter des songes ? La vie, remplie de tant de projets passagers et vains, est-elle autre chose qu'un songe ?
Points d'expérience:
88/100  (88/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mar 22 Nov - 10:25

Plume de Phénix était complètement exaspéré. Après l'abandon de sa fille aînée, partie vivre dans un clan rival, voilà qu'il se retrouvait complètement seul et dépourvu face à son plus jeune fils. Depuis la mort de sa dernière compagne, le guerrier ne s'était guère occupé de ses propres enfants, comptant - sûrement un peu trop - sur Soupir Joyeux pour les éduquer. Seulement, voilà, à présent qu'elle n'était plus là, ses quatre enfants restants se retrouvaient face à un père qu'ils ne connaissait que très peu et qui se retrouvait pris de court à chaque problème. Au début, son attitude était peut-être justifiée : dévasté par la mort de sa deuxième compagne, Plume de Phénix n'avait pas eu le courage de prendre en main ce qui lui restait d'elle. Cependant, il ne s'en était pas plus soucié après, se rendant compte qu'ils se débrouillaient très bien seuls. Et maintenant ... Il était peut-être un peu tard pour faire machine arrière ... L'état le plus préoccupant était sans conteste possible celui du plus jeune. Solitaire et peu intégré avec les autres, il ne parvenait pas à parler correctement, et le guerrier du Clan de la Source n'avait jamais réussi à comprendre si cela était dû à un excès de timidité ou autre chose ... Il s'en voulait un peu d'avoir un rejeton aussi fermé alors que lui était toujours prêt à discuter et à lier de nouvelles connaissances. Mais ce jour-là, c'était le summum. Gland Timoré - puisque c'était son nom - semblait ... ne plus savoir marcher ! Complètement ridicule ! Et comme si cela ne suffisait pas, il pleurnichait sans relâche, sans espoir de consolation. Et le guerrier avait beau crier et tempêter, cela n'avait pas d'effet ... Soudain, le cadet de ses fils disparu, plantant là son père et son petit frère. Allons bon ! Voilà que Plume de Phénix était encore plus seul que ce qu'il avait pensé, s'il ne pouvait même pas compter sur les plus grands pour l'aider à calmer les plus petits ... Mais tout à coup, apparu Soupir Joyeux. Plume de Phénix ne put s'empêcher de pousser un soupir de soulagement. Comme avant, sa fille aînée serait la solution aux problèmes des benjamins. Et en effet, il ne lui fallu que quelques paroles réconfortantes à son petit frère et, ô miracle, celui-ci se remis à marcher comme tous les écureuils normaux. Ah, Plume de Phénix lui devait une belle chandelle ! Doucement, il s'avança d'elle. Il se sentait un peu stupide et pataud à ses côtés. Lui, le propre père, ne parvenait pas à calmer ses propres enfants, alors que Soupir Joyeux y parvenait si bien ... En la voyant, il se sentit flatté dans son orgueil de père. Peut-être parce Soupir Joyeux était celle qui avait le plus longtemps profité de la présence maternelle, mais c'était sans conteste la plus belle de ses rejetons. Et contrairement à ce dont il avait eu peur tout d'abord, l'éloignement de sa famille et son indépendance l'avait fait grandir, l'avait fait grandir. Ce n'était plus une enfant, comme se fit la réflexion Plume de Phénix. Bientôt, elle fonderait sa propre famille ... C'était difficile de se dire ça, et le guerrier du Clan de la Source comprit qu'il n'avait pas assez profité de la jeunesse de sa fille pour lier un lien fort avec elle, et qu'il était trop tard à présent ... Il s'avança cependant prêt d'elle pour la remercier.

- Bonjour Soupir Joyeux ! Merci de ton aide, je ne sais pas ce que j'aurai fait sans toi. Tu ne veux pas revenir un peu parmi nous par hasard ?

C'était une plaisanterie, mais le visage de la guerrière du Clan du Sable se ferma instantanément. Apparemment, elle n'avait toujours pas oublié la querelle qui l'avait opposé à son père quand elle lui avait annoncé qu'elle partait vivre avec son petit-ami, dans un Clan rival ... C'est à cet instant-là que Plume de Phénix se rendit compte que s'il était très sociable avec les écureuils en général, ce n'était pas le cas avec ses enfants et surtout avec Soupir Joyeux ... Mais si la vie reprennait un jour son cours normal, l'écureuil roux savait que sa fille aînée ne serait plus là pour l'assister. Il était temps pour lui de devenir un bon père, et il fit le vœux de savoir un jour comment comprendre ses enfants. Pour cela, peut-être que l'expérience de Soupir Joyeux pourrait lui être utile ... Hésitant à lui confier son idée, le guerrier ne lui exposa pas tout de suite sa requête. Mais voyant que l'écureuil se retournait déjà vers son cher apprenti, il se dit que c'était le moment ou jamais. Il toussota un peu, puis se lança enfin.

- Heu ... Dis-moi ... Tu ne voudrais pas me donner quelques trucs pour mieux comprendre tes frères et sœurs ? Parce que, tu vois, je ne maitrise pas très bien le contact avec eux ...

Et alors, deux expressions se peignèrent sur le visage de Soupir Joyeux. D'une, elle lui sembla désemparée par sa demande, un peu bizarre il est vrai. Mais surtout, son interlocutrice sembla effarée. Alors pour lui, ses enfants étaient uniquement des choses que l'on maitrisait à merveille avec le mode d'emploi ? Mais il fallait passer du temps avec eux, leur prodiguer de l'affection, les aimer, être avec eux coûte que coûte, dans les bons et les mauvais moments ... Pas simplement aller les voir quand ils ne parvienne plus à se gérer tout seuls et leur hurler dessus dès que quelque chose va de travers ! Voilà ce que semblait penser la guerrière du Clan du Sable. Elle avait l'air si horrifié que Plume de Phénix eut envie de faire demi-tour et de partir sans attendre de réponse en la bannissant définitivement de son esprit. Refuser ainsi d'aider un père en détresse ... Et lorsqu'il se rendit compte qu'elle jeta un bref coup d’œil vers Noisette Déchaînée avant de soupirer, son père se prépara au pire ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune
Jeune


Masculin
Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 21/09/2011


Devise : Il n'y a que les idiots pour souhaiter plus d'intelligence qu'il n'en ont déjà.
Points d'expérience:
29/100  (29/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mar 22 Nov - 19:42

Il aurait voulu se confier à sa sœur, tout lui dire sans qu'aucune limite ne se pose. Mais comment aurait-elle compris ce qu'il de toutes façons, n'arriverait jamais à prononcer. Lorsqu'il s'était concentré sur la voix de Soupir Joyeux, il avait pensé à ce que cette voix révélait, son esprit était occupé à d'autres choses qu'à se demander comment marcher un écureuil d'intelligence normale. La scène d'aujourd'hui lui avait rappelé à quel point les autres êtres vivants avaient de fortes raisons de le croire inférieur à eux, débile en réalité. Il aurait été tellement plus facile de ne pas avoir sans cesse besoin de se questionner, tellement plus simple de ne pas tout le temps tout remettre en question alors que les choses coulaient si facilement en ne pensant à rien. La voix de sa sœur avait inspiré tellement de tourbillons dans l'esprit du jeune écureuil qu'il en avait oublié sa légendaire prudence et lui avait crié de continuer encore et encore. Ces moments de repos où ses idées n'étaient pas de l'ordre du surhumain, étaient si rares. Heureusement, il avait su en profiter et il se retrouvait face à sa sœur, la regardant dans les yeux mais ... sans savoir quoi dire. Enfin, plutôt sans savoir le dire parce que des choses à dire, il en avait. Pour l'instant, il détaillait la lueur sans fin qui paraissait luire dans ses yeux profonds. Il n'avait jamais vu ça si fort, et encore moins dans les yeux de Soupir Joyeux. Sa sœur était si neutre avant, l'amour lui avait fait ce qu'elle faisait à tous, mais ici, le contraste se révélait très visible. Il n'était d'ailleurs sûrement pas le seul à l'avoir remarqué. Au font de lui-même, il était content pour le sort de sa sœur, elle ne faisait pas les choses dans le bon ordre, étant d'abord mère puis amante, mais elle faisait tout très bien. Pourtant, une angoisse immense brûlait son regard. Pour lui : non, pas seulement. Et la deuxième raison avait de bonnes chances pour être originaire de Noisette Déchainée. Il lui semblait si reposant de s'insinuer dans des pensées si simples et si puissantes que celle de sa sœur, il les quitta malgré tout, en marchant plus facilement qu'avant, envahi de feuilles roses qui volaient dans sa tête pour cacher les angoisses dues à sa façon de marcher. Une fois retourné, un sourire perça ses lèvres, ce qu'il venait de percevoir dans les yeux de sa sœur lui ramènerait la foi de la vie à chaque fois qu'il y penserait. Et comme tout bon souvenir, il était infatigable, inépuisable et immortel. A jamais gravé dans sa mémoire, et rangé bien plus près que tous les autres souvenirs pour que son accessibilité soit rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 06/03/2011


Devise : Il est plus facile de demander le pardon après, que la permission avant.
Points d'expérience:
151/200  (151/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mer 23 Nov - 18:09

* - Pourquoi veux-tu te battre, pourquoi veux-tu que l'on se batte ? *

Noisette Déchaînée ne répondit pas. Il ne savait pas. Une fois de plus, il restait perplexe face à ses propres paroles. Il ne parvenait pas à comprendre pourquoi c'était lui que le Clan de la Lune avait choisi comme intermédiaire. Il était pourtant bien loin d'être le plus exemplaire des disciples ... Il ne suivait pas toujours ... Bon d'accord, il ne suivait presque jamais le code du guerrier, ne respectant pas plus les ordres de son meneur que ceux des guerriers expérimentés. Et pourtant ... Il semblait bien que ses ancêtres l'aient choisi pour passer quelques messages à Soupir Joyeux. Il était leur moyen de communication, mais ils ne lui parlaient pas. L'apprenti du Clan du Sable secoua la tête, dépité. Brusquement, un des frères de Soupir Joyeux apparu derrière elle. Après un bref échange que le novice ne chercha même pas à entendre, celle-ci s'éloigna, non sans lui glisser un dernier coup d’œil. Noisette Déchaînée la suivit des yeux, et c'est alors qu'il se rendit compte qu'elle n'avait plus rien de la jeune apprentie dont il était tombé amoureux, il lui semblait que des centaines de lunes s'était écoulées depuis. Non pas que son amour pour elle se soit épuisé, certainement pas ! Il ressentait toujours cette sorte d'angoisse dans son cœur dès qu'elle quittait son champs de vision. Il sentait toujours son cœur s’accélérer quand elle pressait ses lèvres contre les siennes, et son odeur lui était toujours aussi enivrante. Cependant, il sentait qu'elle avait changé, et pas seulement elle. Il avait quitté l'enfance à présent et se sentait quelque peu embarrassé par ce corps devenu trop grand pour lui. Il lui semblait qu'il grandissait chaque jour de plusieurs centimètres et ceci malgré la disette qui sévissait ... Et elle, Soupir Joyeux ... Elle était presque adulte à présent, et sa beauté flamboyait parmi les autres écureuils de son age, son pelage roux habillant délicatement sa peau douce et chaude. Noisette Déchaînée l'aimait, c'était indéniable. Elle l'étonnait chaque jour un peu plus, et il se demandait toujours pourquoi elle l'avait choisi elle aussi. Ce choix restait aussi mystérieux que celui du Clan de la Lune, mais il ne risquait pas de s'en plaindre ! Il intercepta le regard qu'elle lui lança de là-bas, où elle semblait discuter avec ses frères et son père, Plume de Phénix, et il lui sourit. Les relations entre Soupir Joyeux et son père étaient un peu tendues depuis qu'elle avait choisi de rejoindre le Clan du Sable.


* Pour moi ... Elle a sacrifié sa famille et son Clan, juste pour moi ... Avais-je le droit de lui demander ce sacrifice ? Est-ce que je n'aurais pas dû changer de Clan à sa place ? *

L'apprenti se questionnait, mais il était un peu tard maintenant. Et cela ne changerait pas grand chose avant que les Clans retournent dans leurs territoires respectifs, enfin ... si jamais ce siège s'arrêtait et que les Chiens partaient enfin ... Ce qui n'était pas près d'arriver ! Et puis, Noisette Déchaînée devait bien l'admettre, non sans plaisir d'ailleurs, son indépendance avait profité à sa petite-amie. A présent qu'elle n'avait plus sa fratrie à garder, elle était devenue beaucoup plus épanouie, joyeuse ! Une vrai guerrière, dans son caractère et son allure élancée. Son pelage brillait à présent d'une lueur qu'il ne possédait pas avant et les Chiens ne parvenaient pas à éteindre l'étincelle d'amour qui luisait dans ses yeux. Ni l'angoisse d'une mort certaine, ni la colère des chefs et de sa famille ne pouvaient prendre racine sur elle, elle était tout simplement trop parfaite pour leur offrir asile. Et elle avait une qualité encore plus importante que toutes ses innombrables autres : elle l'aimait. Et à bien y réfléchir, c'était la seule chose qui avait de l'importance aux yeux de l'écureuil du Clan du Sable. Le reste, comme il songea en riant, c'était du bonus. Enfin, au bout de ce qui lui sembla une éternité, Soupir Joyeux revint vers lui. Un coup d’œil avisé de l'apprenti lui suffit pour comprendre que quelque chose n'allait pas. Le pas énergique de l'écureuil rousse ne démontrait que trop bien sa colère et son visage était une preuve de plus que la "discussion" avec Plume de Phénix n'avait pas été des plus harmonieuse ... Cependant, Noisette Déchaînée fit comme si il n'avait rien remarqué. Il avait une parfaite confiance en sa petite-amie et savait que si elle en éprouvait le besoin, elle n'hésiterait pas à se confier à lui. Il saurait alors lui montrer soutient et consolation, mais il comprenait aussi que certaines fois, on a besoin d'un peu d'intimité pour clarifier soi-même ses impressions et sentiments. Maintenant que Soupir Joyeux était plus près, le rongeur cru déceler autre chose que de la colère dans les pupilles de sa bien-aimée, de la tristesse ... Du moins, ce fut l'impression qu'il eut, l'espace d'un instant en croisant son regard. Cela plus que sa colère l'interpella : Soupir Joyeux n'était pas une écureuil à se sentir triste, son nom l'attestait bien ! Se levant, transi de froid après être resté si longtemps immobile, Noisette Déchaînée se dirigea à son tour vers celle qu'il aimait ... et qui l'aimait aussi, il en était certain !


* Décidément, elle a l'air bien mal en point ... Je me demande ce que son père a bien pût lui dire pour la mettre dans cet état ... *

Et la curiosité de Noisette Déchaînée ne serait sans doute pas assouvie tout de suite. A peine arrivée devant son petit-ami, Soupir Joyeux tomba dans un mutisme tourmentée, et les phrases de l'apprenti restaient désespérément sans échos. Il fini par comprendre que la guerrière était tellement plongée dans ses pensées qu'elle ne se rendait pas compte qu'il lui parlait, mais tout de même cela lui faisait un drôle d'effet. Un peu comme s'il n'existait pas ... Un instant, il se demanda si c'était ce que ressentaient les membres du Clan de la Lune. Un frisson le parcouru, non, décidément il n'aimait pas quand Soupir Joyeux était ainsi. En désespoir de cause, il la prit dans ses bras et posa délicatement sa main sur son épaule. Elle sursauta et se tourna alors vers lui, mais elle n'était pas habitée de l'enthousiasme qui l'imprégnait d'ordinaire. Noisette Déchaînée se doutait que c'était sa famille qui l'inquiétait à ce point, mais il ne pouvait s'empêcher de penser qu'il y avait quelque chose d'autre ... Sans plus dire un mot, il attendit que sa bien-aimée prenne enfin la parole, ne pouvant empêcher l'angoisse venir perfidement se couler dans son esprit. Et si jamais Soupir Joyeux lui annonçait que tout bien réfléchi ( avec l'aide de son père ), elle retournait dans son Clan d'origine ?! Il s'obligea à ne pas y penser, mais comment survivrait-il si c'était le cas ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Féminin
Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 17/01/2009


Devise : La Chance aide parfois, le Courage toujours !
Points d'expérience:
625/700  (625/700)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Lun 28 Nov - 20:19

Lune de Miel se faufila de nouveau dans la Grotte de la Lune avec une discrétion digne du Clan des Nuages. Sans se faire remarquer, elle se glissa furtivement dans la foule et posa délicatement les précieuses noisettes sur les autres, veillant à les éparpiller pour qu'elles ne donnent pas l'impression d'avoir été nouvellement rajoutées. D'un bref coup d’œil, la chef au pelage roux et flamboyant jugea l'ensemble. Tout en vérifiant que personne ne regardait dans sa direction, elle déplaça encore quelques fruits et s'en fut vers les membres de son Clan. C'était déjà la troisième fois qu'elle approvisionnait discrètement la réserve, elle devait à présent s'arrêter sous peine de se faire démasquer. Depuis qu'elle avait découvert le passage, Lune de Miel se sentait rassurée, et, chose qui ne lui était pas arrivée depuis bien longtemps, elle sentait au font d'elle l'assurance de la survie et une curieuse insouciance. A présent, la victoire des écureuils de la Forêt Ancestrale sur la Meute du Sang ne lui posait plus de doutes, seul le temps à attendre avant la délivrance restait inconnu. Même l'absence de Perle Ambrée à ses yeux ne l'inquiétait guère, le Clan du Sable était bien assez peuplé pour que la lieutenante reste invisible, et la chef du Clan de l'Aube n'accordait aucun crédit aux rumeurs qui couraient sur la désertion de l'écureuil rousse. Enfin, elle ne voulait leur accorder aucun crédit. Elle se sentait trop joyeuse ces derniers temps pour avoir envie de redevenir la soucieuse meneuse qu'elle était il y avait si peu. Étonnamment, tout lui paraissait si simple à vivre depuis qu'elle connaissait l'existence de cette issue de secours. Comme si la pierre au dessus d'elle qui s'était posée sur ses épaules sans qu'elle puisse s'y soustraire venait enfin de s'envoler. Finalement, peut-être Lune de Miel avait-elle juste besoin de voir le ciel, et surtout le soleil, pour être heureuse : c'était une membre du Clan de l'Aube après tout. Depuis toujours, sentir ses rayons chaleureux sur son pelage la rassurait, et souvent, elle se rendait seule à la Prairie aux Dolmens au lever du jour pour mieux l'apprécier. Elle se souvenait, alors apprentie de ce Clan dont elle était aujourd'hui à la tête, avoir plusieurs fois quitté le camps sans autorisation juste pour goûter ce soleil dans la solitude amicale. Par chance, personne n'avait remarqué ses absences, et ces escapades gardaient un goût de délice défendu. Depuis qu'elle était assez âgée pour s'y rendre sans danger, Lune de Miel se glissait souvent entre ces pierres, toujours chaudes et gorgées de rayons. Leur présence la rassurait, et ses tourments s'évaporaient comme gouttes d'eau au soleil luisant. Surprise de s'en rendre compte, la chef comprit que de tout le territoire du Clan de l'Aube, c'était le lieu qui lui manquait le plus. La Prairie aux Dolmens ... Elle n'avait jamais réalisé auparavant combien cet endroit comptait pour elle, même si elle s'y rendait bien plus régulièrement que les autres membres du Clan de l'Aube.

* - Aïe ! *

La meneuse au pelage de soleil sursauta. Plongée dans ses pensées comme dans un bain de soleil onirique, elle n'avait pas vu la jeune du Clan des Nuages et les deux écureuils s'étaient percutées. Immédiatement, Gland Polaire se confondit en excuse, des larmes scintillants sur ses joues tourmentées. Lune de Miel connaissait cette écureuil car elle avait eu vent de l'amour fraternel et profond qui la liait à sa sœur adoptive, malheureusement disparue à ce jour. Sans aucun doute, elle était la cause de ce visage baigné de larmes. La chef comprenait son chagrin, mais elle savait aussi que parler ne ferait que raviver la douleur de la jeune. De plus, la situation était un peu délicate à gérer, car si Gland Polaire voulait se confier, Lune du Matin était là ... Même si tous les écureuils vivaient à présent ensemble, les relations inter-claniques restaient un peu hésitantes, personne ne savait vraiment comment se comporter, n'ayant aucun exemple auquel se rapporter. Jamais pareille situation ne s'était produite auparavant, pensait Lune de Miel. D'une certaines manière, cela lui avait permit de s'affirmer : elle n'était plus la chef inexpérimentée et en permanence anxieuse de ses débuts. Représentant le Clan de l'Aube pendant ses périodes de trouble, elle s'était efforcée de défendre son Clan avec tout le courage qui le caractérisait. Et cela avait marché, personne n'oserait à présent dire que la meneuse du Clan de l'Aube n'était pas à la hauteur. L'écureuil au pelage fauve et luisant adressa un sourire indulgent à la jeune avant de lui murmurer quelques mots rassurants et de reprendre son chemin. Éveillée, Perle d'un Soir surveillait distraitement la foule bruyante qui se bousculait. D'un geste de la queue, la meneuse la salua, un sourire amical lui répondit. L'apparition de cette écureuil noire et rousse avait été un vrai soulagement pour Lune de Miel. Toujours disponible et enjouée, elle facilitait vraiment le travail de la chef en lui rendant de nombreux services. Et comment ne pas l'apprécier, sœur de Pelage Automnal qui lui ressemblait tellement ? L'écureuil au pelage flamboyant se glissa entre les membres de son Clan et se coucha avec délicatesse dans le coin qui lui était réservé, et qu'elle n'utilisait hélas que trop peu. Du regard qu'elle promena sur les écureuils à ses côtés, l'écureuil du Clan de l'Aube ne pouvait pas distinguer les visages familiers des autres chefs, mais elle savait que Lune du Matin se reposait elle aussi, et que Lune de Sanglots veillait jalousement sur son Clan. Lune Éternelle quant à elle était toujours alitée, accompagnée de tous les guérisseurs survivants pour préserver sa santé fragile. Lune de Miel ferma ses grands yeux doux et tenta de ressentir un calme apaisement. A présent, elle savait qu'elle avait besoin d'être détendue et sereine pour être prête le moment venu. Pour elle, il ne faisait absolument aucun doute que la liberté ne pouvait être conquise qu'avec une bataille, sanglante et mémorable. Pourtant, elle n'était pas une partisane de la guerre loin de là. Cette fois-ci cependant, son instinct lui soufflait que la Meute du Sang n'abandonnerait pas ces contrées à moins d'en être forcée. Le seul problème à la réalisation de ce plan tenait sans conteste aux dimensions de l'entrée de la Grotte de la Lune. Certes, trop petite pour livrer le passage à un chien, elles les avaient sauvés, mais en même temps elles empêchaient les écureuils de sortir sauf un par un, ce qui entrainerait évidement l'assassinat de chaque rongeur avant que le suivant ne pusse passer. La solution n'était peut-être pas encore évidente, limpide comme l'eau du Torrent Infernal, mais la jeune meneuse faisait confiance au Clan de la Lune qui veillait sur eux, bien que leur silence les présente aussi désemparés que les écureuils vivants. Chaque chose en son temps, songea Lune de Miel, avant de poser sa tête altière sur ses pattes délicates et de se laisser aller au sommeil réparateur ...


Dernière édition par Lune de Miel le Mer 29 Fév - 16:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Féminin
Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 23/11/2010


Devise : Ce qui rend l'égalité difficile, c'est que nous la désirons seulement avec nos supérieurs.
Points d'expérience:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Ven 2 Déc - 20:18

Timo était reparti d'un pas normal, ce qui n'était pas peu dire dans son cas. Son père... fallait-il en parler de son père ? Non, il ne valait mieux pas. A peine quelques soleils après leur mémorable dispute, il osait reprendre les relations avec sa fille sur de l'ironie. Mais quel ... et ce qu'il faisait a sa fille, mais ce n'était pas grave ce qu'il lui faisait. Il ne savaient même pas s'occuper de SES enfants, les siens, pas ceux des autres, ses propres enfants. Mais quel im ... "Quelques trucs pour mieux comprendre tes frères et sœurs" et si tu les aimais espèce d'imb ... ?! Heureusement qu'elle maitrisait l'usage de sa langue. Et il continuait : "Parce que, tu vois, je ne maitrise pas très bien le contact avec eux ..." Non, mais vraiment, la cause de son manque de compréhension, je la connais, j'avais remarqué bien avant que tu me le dises. Le "pas très bien" est d'ailleurs un très bel euphémisme, un "pas du tout" serait sans doute mieux passé dans les oreilles de la jeune écureuil. Elle avait dit ce qui lui était venu, sans vraiment réfléchir même si elle pensait à toute autre chose :

- Un truc ... , et si tu les aimais ?!

Questions purement rhétorique qui n'avait pas empêché son égoïste de père de répondre des atrocités qui ne voulaient toujours pas passer dans le cerveau de sa fille. Mais quel imbé ... A coté de cela, Gland Timoré se comportait de plus en plus bizarrement et ce n'était pas un imbéc... de père qui allait arranger cela. Son problème était psychologique, mais alors, pourquoi sa manière de marcher était ainsi atteinte ? Et Noisette Déchainée, impossible d'en parler. Il lui avait paru tellement ailleurs, tellement loin d'elle ... Au point de vouloir se battre !

- Ah ...

Il était en face d'elle justement, ou plutôt, elle était au creux de ses bras. Comment s'était-elle retrouvée là ? Aucune idée, mais elle y était bien. Maintenant qu'il semblait être redevenu lui-même, elle pouvait lui poser la question qui était restée en suspend il y a quelques temps. En espérant qu'il le prenne bien :

- Tu veux te battre ? Pourquoi ? Moi j'en ai pas besoin, tu pourrais laisser les gens faire.

Au moins, son inquiétude avait pris le dessus sur sa colère et elle préférait cela. En effet, elle était beaucoup plus habituée à être angoissée qu'à être en colère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 29/04/2011


Devise : N'importe qui peut dire la vérité, mais il faut un écureuil intelligent pour bien mentir et utiliser son mensonge.
Points d'expérience:
88/100  (88/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Sam 10 Déc - 12:55

Puis, après une déclaration si enflammée, Gland Rêveur partit en courant. Il savait pourquoi, de toute façon, il savait tout. Les mots horriblement horribles lui avaient fait l'effet d'une immense brûlure au creux du cœur, qu'il devait tout de suite sauver par un bain relaxant. Malheureusement, à cause de tous ces imbéciles d'écureuils, il devait rester bloqué dans cette Grotte puante et surchargée. Il aurait pût sortir, il était capable de tout, il savait tout faire, mais à quoi bon leur montrer sa puissance, sa supériorité ? D'un autre côté, l'espace surchargé que faisait la Grotte lui permettait d'avoir un grand choix de victime. Il garderait Cœur de Cristal en vie car elle lui procurait une nouvelle forme de plaisir, qu'il ne connaissait pas vraiment avant, ou plutôt, qu'il n'avait pas encore expérimenté. Cœur de Cristal n'étant pas fonctionnelle jusqu'à un certain temps, après une telle déclaration, il lui fallait reprendre ses esprits. Elle l'avait cru, ça se voyait dans ses yeux. Il lui fallait donc une nouvelle victime, qui finirait par mourir ... Pour qu'on le plaigne, qu'on le prenne pour malheureux alors qu'il jouissait intérieurement. C'était une bon scénario, même exceptionnel, comme tous les autres, puisque c'était le Grand Rêveur, second de la Mère-Nature, qui les créaient. Restait le second rôle à designer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Féminin
Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 13/11/2009


Devise : On a toujours besoin d'un plus petit que soi.
Points d'expérience:
124/200  (124/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Lun 2 Jan - 14:37

Cœur de Cristal était à nouveau seule, Gland Rêveur était encore parti quelque part. Elle le cherchait désespérément. Elle tournait et tournait en rond dans la Grotte de la Lune. C'était vraiment très agaçant à la longue car ce n'était pas la première fois. Au moment où elle s'y attendait le moins, il lui tomba dessus comme par magie. Sa fourrure était si brillante au contact d'un rayon de soleil, son regard intense montrait de l'affection. Cœur de Cristal aimait tellement ce regard qu'elle en était à chaque fois toute retournée. Elle ne savait comment décrire ce sentiment, ce bonheur absolu qui l'envahissait de plus en plus et son cœur s'enflammait. Serait-ce l'Amour ? Puis, tendrement, Gland Rêveur embrassa Cœur de Cristal. C'était très agréable et d'ailleurs, elle décida d'oublier le reste, ce pourquoi elle le cherchait. Alors que le plaisir était à son comble, le baiser se fini et Gland Rêveur lui sourit. Elle décida de lui sourire à son tour. Puis, lorsqu'elle s'y attendait le moins à nouveau, car elle n'attendait pas ces mots venant de lui, il lui dit dans les yeux :

* - Je t'aime, Cœur de Cristal ... *

Elle était surprise, mais dans le bon sens. Elle pouvait l’être, c'était la première fois qu'un écureuil lui disait ces mots. Ces simples mots montrèrent le changement positif de Gland Rêveur. Alors elle répondit :


- Je t'aime aussi ... Mais promets-moi une chose : ... promets-moi que ce ne sont pas des paroles en l'air.


Il lui promit. Mais Cœur de Cristal, "il faut se méfier de l'eau qui dort". Après ce moment fort en émotion, Cœur de Cristal voulu tout raconter à son amie Soupir Joyeux et décida alors d'aller la chercher dans la grotte. Soudain, alors qu'elle regardait dans un sens, une écureuil inconnue lui tomba dessus, venant de l'autre sens. Elle était à présent comme assommée par le choc, elle voyait même des étoiles autour de sa tête. L'autre écureuil l'était tout autant qu'elle. Lorsqu'elles reprirent leurs esprits, l'écureuil pour le moins inconnue se présenta et présenta par la même occasion ses plus plates excuses.


* - Je suis sincèrement désolée, je ne vous avais pas vue ... Je m'appelle Gland de Rose. *

Alors, la jeune écureuil rousse se présenta à son tour.

- Ce n'est pas grave ... Je m'appelle Cœur de Cristal.

Cette écureuil avait une fourrure magnifique, elle était comme séparée en deux parties bien distinctes, le dos était gris et marron et tout son ventre était orné d'un blanc pur. Ses yeux étaient couleur noisette. Ses pattes étaient rousses. C'était drôle car elle lui rappelait quelqu'un ... mais qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Masculin
Nombre de messages : 5
Date d'inscription : 30/06/2011


Devise : Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd'hui est un cadeau, c'est pour cela qu'on l'apelle présent.
Points d'expérience:
9/100  (9/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mer 7 Mar - 17:05

Illusion Nocturne n'en croyait pas ses yeux ! Une femelle l'avait ignoré ! C'était la première fois que cela arrivait et il se promit que cela serait la dernière fois ! Il était étonné mais en même temps en colère de cette "défaite"... En fait il ne savait même pas lui-même pourquoi c'était une défaite.

* Elle m'a ignoré ! C'est impossible, elle ne m'a pas entendu, voyons quelle idée aucune femelle ne t'ignore tu es trop beau pour qu'elle t'ignore ... *

Illusion Nocturne essayait lui-même de se réconforter, il était déçu mais il oublierait parce que si elle ne l'avait pas regardé c'est qu'elle n'en valait pas la peine ... Mais il réessaya quand même qu'elle le remarque. Il s'approcha d'elle et lui mit la patte sur l'épaule :

- Euh ... Je viens de te parler mais tu ne m'as pas remarqué ... Tu t'appelles comment ? Moi c'est Illusion Nocturne et je ne sais pas trop ce que je fais ici ... Au fait on est où ? Je suis Solitaire moi, je veux retrouver mon petit lit, mon espace, chasser comme j'en ai envie, faire ma vie quoi ... Je vous assure je suis très égoïste, je ne suis pas fait pour la vie de famille ou de Clan ...

Illusion Nocturne parlait sérieusement pour une fois ... Il savait très bien qu'il n'était pas fait pour la vie de famille car il en avait eu une, une famille, 3 petits écureuils avec une femme incroyable mais qu'il n'avait jamais revu après une dispute car au début il ne voulait pas de petits, mais au final il les aurait bien voulu mais quand il voulu lui dire il était trop tard, elle était déjà partie avec leurs enfants ... Illusion Nocturne s'en voulait pour ce qu'il avait fait, ils les imaginait elle avec les trois enfants, enfin deux parce qu'un écureuil était mort à l'accouchement. Illusion Nocturne n'avait pas beaucoup souffert de cette mort au début ... Mais à la fin il en avait beaucoup souffert. Puis, tout ça était passé même si leurs fantômes le hantaient jours et nuits. Tous cela s'envola de l'esprit d'Illusion Nocturne pour se concentrer à sa discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune
Jeune


Féminin
Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 29/03/2009


Devise : Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves !
Points d'expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mer 7 Mar - 17:40

Gland Polaire avait essuyé ses larmes et discutait avec Lune de Miel, alors un écureuil posa la main sur l'épaule de la chef du clan de l'Aube. Quand Lune de Miel se retourna, la jeune reconnu tout de suite Illusion Nocturne qu'elle avait laissé à l'abandon car il était dans ses pensées et qu'elle voulait être toute seule, mais malheureusement elle avait percuté Lune de Miel. Illusion Nocturne était un écureuil très bizarre, un peu lunatique, un écureuil qui regrettait des fois ce qu'il avait fait :

* - Euh ... Je viens de te parler mais tu ne m'as pas remarqué ... Tu t'appelles comment ? Moi c'est Illusion Nocturne et je ne sais pas trop ce que je fais ici ... Au fait on est où ? Je suis Solitaire moi, je veux retrouver mon petit lit, mon espace, chasser comme j'en ai envie, faire ma vie quoi ... Je vous assure je suis très égoïste, je ne suis pas fait pour la vie de famille ou de Clan... *

* Je sais que cet écureuil est bizarre, mais à ce point ! Il est peut-être malade ... Non quand même pas, j'exagère un petit peu ... *

Gland Polaire écoutait et regardait la conversation de l'écureuil roux foncé et de l'écureuil rousse claire. Lune de Miel avait l'air un peu ... surprise de l'apparition soudaine ce cet écureuil un peu vantard et drôle ! Il faisait rire Gland Polaire, de quoi mettre un peu de piment depuis la séparation avec sa sœur. Pour la première fois elle souriait, d’ailleurs Lune de Miel était doublement surprise ! Illusion Nocturne était tellement confus de poser des questions tellement débiles. Du coup il était un peu débile ... Lune de Miel avait l'air perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 06/03/2011


Devise : Il est plus facile de demander le pardon après, que la permission avant.
Points d'expérience:
151/200  (151/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Lun 19 Mar - 21:13

Noisette Déchaînée contemplait la merveille au creux de ses bras. Tout en elle était d'une pure beauté, de ses yeux limpides et francs jusqu'à sa queue délicate ou ses oreilles douces. Et elle l'aimait ... Qu'avait-il à lui offrir en échange de cet amour irrationnel ? Une place dans un Clan qui ne voulait pas d'elle, des conflits avec sa famille ... Mais il n'était pas du genre à s'abandonner aux remords. Lui aussi l'aimait, plus que tout. Pour elle, il le savait maintenant, il aurait renié jusqu'à son Clan ... Il aurait tout donné, même sa vie pour la revoir une dernière fois ... Mais ce n'était même pas la peine, elle était là ! Reine drapée de velours soyeux regardant avec admiration son humble serviteur ... Quelle ironie ! Lui qui avait toujours regardé avec mépris les couples amoureux sous la lune, il voulait maintenant être à leur place ! Enfin, à leur place avec en face de lui cette perfection, cette fée descendue sur Terre qui lui donnait des envies de poésie ... Il lui semblait avoir trouvé sa raison de vivre, là, dans cette fourrure chaude et soyeuse, dans ce parfum enivrant qui lui tournait la tête ... Soudain, elle lui glissa quelques mots à l'oreille qu'il intercepta avec ravissement, comme une poignée de papillons multicolores attrapés au vol. Sa voix cristalline lui faisait toujours cet effet extraordinaire mais il lui semblait que ce jour-là, Soupir Joyeux n'avait jamais été aussi belle, plus divine que les dieux eux-même. Il se sentait perdre pied au fond des yeux superbes de sa petite amie.

* - Tu veux te battre ? Pourquoi ? Moi j'en ai pas besoin, tu pourrais laisser les gens faire. *

Noisette Déchaînée sourit. Il disait tellement de bêtises, et Soupir Joyeux lui accordait tellement d'importance qu'elle se souvenait du moindre de ses mots. C'était incroyable ...

- Oh mais je ne veux pas me battre ! Pourquoi et contre qui d'abord ? Mais ... Nous ne nous en sortirons pas sans bataille !

Quoi !? Voilà qu'il recommençait ! Mais enfin que lui prenait-il ? Soupir Joyeux s'écarta de lui pour le dévisager avec inquiétude. Il sentit une patte fraîche sur son front, et contrairement à d'habitude ce contact ne le rassura guère. Il sentait au fond de lui une douleur sourde qui ne lui appartenait pourtant pas, il lui semblait ne plus être lui-même et cela ne le rassurait guère ... Que se passait-il ? Et pourquoi cette envie de bataille alors que la compagnie de Soupir Joyeux l'apaisait d'ordinaire ? Son regard subitement inquiet chercha celui de sa fée protectrice. Un sourire à peine voilé éclairait son visage parfait, dans une sublime position qui n'appartenait qu'à elle. Elle murmura quelques mots qu'il n'entendit pas, subjugué par le son musical de sa voix. Sa silhouette gracile se tenait devant lui, il n'avait qu'à étendre la patte pour caresser son pelage roux flamboyant ... Il lui semblait qu'elle avait encore grandi depuis la dernière fois qu'il l'avait vue, et pourtant il ne l'avait laissée que quelques secondes, pour qu'elle discutaille avec son père. Elle avait à présent des divines proportions, sa tête princière présidant son corps de déesse. Et sa fourrure elle aussi avait changée. Quittant son duvet enfantin pour un pelage d'une douceur telle qu'il se devait de la caresser encore et toujours pour être sûr que ses rêves n'avaient pas empiété sur la réalité. D'ailleurs, comparés à la nymphe à ses côtés, ses rêves paraissaient fades et insipides. Qu'il ait pu conquérir l'amour de cette créature sans égal le fascinait sans pour autant le flatter. Il savait qu'à côté d'elle il ne pesait pas le poids, mais ... Il l'aimait. Oui, il l'aimait. Et cela resterait pour lui la chose la plus importante à ses yeux, après l'amour de cette princesse pour lui. Avec un calme inhabituel il se rendit compte que seule la pensée de l'amour qui le liait à Soupir Joyeux éloignait de lui ses instincts belliqueux, enfin, cette sorte de colère qui s'emparait de lui comme la tempête s'emparait de l'océan. Il n'était plus qu'un jouet sous ses doigts agiles et furieux. Heureusement, sa petite amie était là pour lui souffler des mots légers semblables à des voiles de soie. L'après-midi glissait sur son bonheur sans pouvoir l'entamer outre mesure, et Noisette Déchaînée se sentait soudain bien moins déchaîné qu'auparavant. Soupir Joyeux lui avait enseigné la patience, sans même qu'il ne s'en soit rendu compte. Oui, décidément, il pouvait bénir les visions étranges qui les avaient rassemblés, bouleversant les frontières claniques sans hésitations. Et puis qui pouvait encore parler de Clan, alors que réunis dans ce même endroit empli de douce obscurité, chacun vivait avec un voisin d'un autre Clan. La Meute du Sang les avait uni, peut-être jusqu'à la mort ... Mais il préférait, oh combien, il préférait vivre un jour en compagnie de Soupir Joyeux plutôt qu'une éternité sans elle. Elle et son regard brillant, son pelage soyeux, son enthousiasme ... Elle le hantait, il ne pouvait forcer ses yeux à arrêter de la contempler, comme une merveille de glace qui fond au soleil ... Oui, il la regardait avec la même intensité que si c'était la dernière fois qu'il la voyait et qu'il devait graver dans sa mémoire le moindre détail de cette duchesse au port altier, ce qu'il savait impossible ... Pourtant elle était de chair et ne fondrait pas dans cette obscurité brumeuse, et malgré lui Noisette Déchaînée gardait dans son cœur comme une inquiétude irrationnelle qui cohabitait avec sa colère et son envie de bataille qu'il ne comprenait pas. Elle ne pouvait pas s'en aller, personne ne pouvait s'enfuir, il ne la quittait pas des yeux de toute façon ... Et pourtant, il la regardait comme si c'était la dernière fois ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Féminin
Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 13/11/2009


Devise : On a toujours besoin d'un plus petit que soi.
Points d'expérience:
124/200  (124/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Sam 24 Mar - 0:13

Le réveil était dur pour Cœur de Cristal, elle avait mal dormi cette nuit là. Elle avait un cauchemar. En effet, elle rêva que les chiens étaient entrés dans la grotte sans que personne ne s'en rende compte. Dans son rêve, elle s'était éloignée lors d'un rassemblement organisé par Lune de Miel et Lune du Matin car celle-ci avait marché sur un petit cailloux très pointu, qui s'était planté dans la peau de sa patte qui était si fragile. La douleur montait tellement qu'elle était obligée de verser une petite larme. Retirée des membres de la grotte, elle s'accouda à un des murs pour l'enlever. Elle se trouva à coté d'un trou creusé dans la grotte par le vent et le temps, sombre. Malgré sa malchance habituelle, elle réussie à extraire ce petit cailloux. Mais celle-ci continua à poursuivre Cœur de Cristal car soudain, en dehors des échos des voix des deux écureuils qui parlaient, elle entendit une sorte de grognement. Au fur et à mesure, les échos des voix de Lune de Miel et de Lune du Matin se faisaient moindre, puisqu'elle se focalisait davantage sur les grognements de l'animal qui se trouvait juste derrière elle. Désormais, ils s'intensifiait de plus en plus. Les dents de Cœur de Cristal commençaient à trembler, puis s'ajoutaient ses pattes et enfin son corps entier. Elle se tourna lentement car elle voulait savoir qu'elle genre de créature affronter. Mais paralysée par la peur, elle pouvait ni courir ni crier. Elle se trouva seule face à cette bête dont elle ne distingua que les yeux, puisque personne ne pouvait l'aider. Au fur et à mesure, l’animal avança pas à pas et la lumière dévoila son visage, c'était celui d'un chien. Elle avait déjà fait un cauchemar avec lui où celui-ci l'attaquait aussi il y a un moment de cela. Elle se souvient surtout de ces dents aiguisées et du même regard féroce. C'était Patapouf Sanglant. Heureusement elle se réveilla à temps, avant que la bête ne l'eut mangé. Mais pourquoi rêvait-elle de lui ? A son réveil, elle avait les pattes toutes moites et quelques gouttelettes de sueur étaient visibles sur son front. Le jour s'était levé et la grotte était à présent éclairée. Quelques rayons du soleil s’infiltraient par de petites fissures au plafond, ce qui créait un rideau de fils de lumière, à certains endroits de la grotte. C'était une magnifique perspective et un chef d’œuvre de la nature. Malgré cela, elle repensa à son rêve et sa peur la regagna immédiatement. Gland Rêveur n'était pas là pour la consoler, il s'était absenté comme il avait la fâcheuse tendance de le faire ces derniers temps.


Mais soudain, lorsqu'elle s'y attendait le moins, elle entendit un bruit derrière elle, une brindille qu'on venait d'écraser.
* C'est Patapouf Sanglant * se dit-elle. Le rêve devenait-il réalité ? Elle répéta les même gestes que dans son rêve et décida de se retourner. A sa grande surprise il s'agissait uniquement de Gland de Rose, l'écureuil qu'elle avait rencontré très récemment. Sa peur s'estompa aussi vite qu'elle était venue. Elle était surprise. Alors son amie lui demanda :

* - Tu as l'air surprise de me voir... tout va bien ? *

- Tu m'as fais peur, j'ai cru un instant que c'était un chien...


Elle lui expliqua alors son rêve. Pendant qu'elle parlait à Gland de Rose, elle scruta les alentours pour voir si elle n’apercevait pas Gland Rêveur. Ces disparitions devenaient de plus en plus fréquentent et agaçaient Cœur de Cristal. Gland de Rose s’aperçut que quelque chose ou quelqu'un
tracassait son interlocutrice et lui demandait :

* - Tu cherches quelqu'un ? *

Cœur de Cristal hésitait à lui divulguer la vérité car leur connaissance était moindre mais elle décida finalement à lui faire confiance et lui dévoila donc son trouble.


- En effet, je cherche Gland Rêveur... je le cherche tout le temps. Il disparait de plus en plus et cela m'inquiète.

Elle lu alors sur le visage de Gland de Rose, un sentiment de surprise, puis de colère. Alors, celle-ci lui répondit un peu plus sèchement :

* - Ça ne m'étonne pas de lui. Tu sais, tu devrais t'en méfier !
*

*Quoi ?! Comment ose-t-elle !* se dit Cœur de Cristal. Cette dernière était outrée de la réaction de son amie, si on peut encore l'affirmer. Et dire qu'elle venait tout juste lui faire confiance ! Et puis comment osait-elle soupçonner Gland Rêveur !

- Pourquoi devrais-je suivre tes paroles, je lui fais absolument confiance contrairement à toi ! Je te connais à peine !

Sur ces dures paroles, elle vit sa jeune amie blessée. Alors, elle s'excusa auprès d'elle et adoucit un peu son ton. Mais lorsqu’elle entendit ces paroles
: * C'est ce qu'elles disaient, elles aussi... * elle ne pouvait s'empêcher d'être inquiète et lui posa donc tout un tas de questions.


- Mais de qui parles-tu ? Qui sont-elles ?


* - Je parle de ses anciennes conquêtes.
C'est un manipulateur. * Ces paroles résonnaient comme un tremblement de terre. Alors Cœur de Cristal se mit à penser que Gland de Rose essayait de semer le trouble dans son couple. Mais après mûre réflexion, elle se dit que son amie était peut-être bien sincère... *Non, non, non, ce n'est pas possible ! Il ne s'agit que d'un cauchemar ! Comment pourrait-il me tromper avec une autre ?* Il lui était impossible de concevoir cette idée. Et pourtant ...

* - Je vois que tu commence à me croire, et puis je le connais très bien, tu sais, on a vécu ensemble. *

Alors Cœur de Cristal pensa aussitôt que Gland de Rose était une des anciennes conquêtes de Gland Rêveur. Un sentiment de jalousie s'empara d'elle. Mais avant que certaines pensées obscures ne lui viennent à l'esprit, Gland de Rose lui dit ces quelques mots qui la rassurèrent aussitôt.

* - On a vécu la même enfance tous les deux ... puisque c'est mon grand frère. *


Un long moment de silence se produit. Cœur de Cristal n'en revenait pas, elle était tellement choquée. Cela expliquait alors le pourquoi du comment ; la ressemblance, sa façon de parler ... .
Sous le choc, elle eu du mal à formuler une phrase.

- Mais ... Mais ... pourquoi ne m'en as-tu pas parlé avant ?

* - Parce que je voulais éviter de semer la discorde entre vous deux, mais je vois que c'est déjà le cas. En réalité, on est en grand conflit avec Gland Rêveur, depuis des années déjà. Mais je vois que tu comment à comprendre et à voir la réalité en face.*

De colère, Cœur de Cristal cria :


- Tu te trompes, il reviendra, j'en suis sûre !

Elle courra alors, en pleurs, le plus loin possible de Gland de Rose, voulant éviter la vérité.


Dernière édition par Coeur de Cristal le Lun 1 Avr - 20:01, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune
Jeune


Féminin
Nombre de messages : 36
Date d'inscription : 29/03/2009


Devise : Ne rêve pas ta vie, vis tes rêves !
Points d'expérience:
59/100  (59/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Dim 25 Mar - 14:09

Gland Polaire vit Lune de Miel la regarder pour lui dire qu'il fallait qu'elle s’en aille, l'écureuil s'effaça donc, pour laisser Lune de Miel et Illusion Nocturne parler seul à seul ou de solitaire à chef. Gland Polaire se demanda ce que pouvait encore raconter Illusion Nocturne, ce solitaire n'était pas comme les autres. Elle ne pouvait pas dire qu'il était différent des autres solitaires parce que c'était la première fois qu'elle en rencontrait un, et même les membres de son clan ne disaient pas grand chose sur les solitaires. Il y avait juste sa sœur qui défendait les solitaires parce qu'elle avait été solitaire pendant un cours moment, elle était très petite quand elle était arrivée car on avait toujours dit à Gland Polaire qu'elle n'était pas encore née, mais que sa mère était enceinte. Pour Gland Polaire, Feuille de Menthe n'était pas sa sœur adoptive mais sa sœur tout simplement. Gland Polaire regardait autour d'elle pour savoir avec qui elle pouvait aller discuter sans déranger une discussion. Elle vit sa lieutenante, Perle de Rosée, elle alla la voir :

- Que fais-tu ? Tu n'es pas avec Lune du Matin, les autres chefs et les autres lieutenants ?

Gland Polaire avait beaucoup de respect pour cette lieutenante, elle ne savait pas pourquoi mais elle la préférait à sa chef ... Si elle savait peut-être pourquoi, Lune du Matin avait laissé sa Feuille de Menthe s'envoler, alors que Perle de Rosée elle n'y était pour rien. La lieutenante était assise la tête dans les pattes. Alors la jeune écureuil s'assit à côté d'elle. Elle avait l'air pensive, même très pensive ...

- Ça ne va pas ?

La lieutenante semblait tellement être dans ses pensées qu'elle ne semblait pas l'avoir entendu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Féminin
Nombre de messages : 183
Date d'inscription : 23/11/2010


Devise : Ce qui rend l'égalité difficile, c'est que nous la désirons seulement avec nos supérieurs.
Points d'expérience:
185/200  (185/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mar 27 Mar - 19:51

Mais qu'est ce qu'il avait à la dévorer comme ça, c'était d'habitude elle qui agissait comme l'aimante profondément amoureuse. Devait-elle se réjouir de la réponse qu'il lui avait offerte, elle était tellement compliquée, exactement comme celui qui la laisser échapper : incompréhensible et si différente d'un bout à l'autre. Noisette Déchainée avait toujours été lunatique, mais là, ce n'était pas lui, il avait montrer des opinions trop différentes dans un intervalle de temps trop court. Personne ne changeait d'avis à cette vitesse. Comme s'il n'avait assez à faire à s'occuper des évasions de sa conscience à elle, elle ne voulait surtout pas y rajouter celles de son compagnon. Elle recula légèrement pour mieux observer l'écureuil en face d'elle, puis elle lui posa une main préoccupée sur le front. La jeune écureuil se voulait guérisseuse, mais n'avait absolument aucune idée sur la maladie de son compagnon. Il paraissait qu'un remède bien particulier soignait tout les maux. C'était un très lointain souvenir, autant que celui de sa mère et par conséquent, Soupir Joyeux n'arrivait à remettre la patte dessus. Le remède à tout aurait bien pût être la mort, après tout, c'était logique et pourtant, elle était persuadée que ce n'était pas ce qu'elle cherchait. Quelle sensation désagréable, elle le sentait au plus profond d'elle même sans même pouvoir y toucher! Qui lui en avait donc parlé ? ... Sa mère, elles étaient toutes deux sur un pont ... elles étaient assisses ... l'écureuil mûre parlait, et sa voix berçait sa jeune fille si fragile. Puis soudain :

* - Non, pars pas encore s'il-te-plait. *

C'était trop tard, Soupir Joyeux était déjà avec sa mère, dans une vision qui cette fois ne lui causerait pas la douleur insupportable de la culpabilité. Elle parlait d'une maladie, une maladie qu'elle aurait attrapée lorsqu'elle était jeune, puis qu'elle avait trainé avec elle jusque ...

* - Soupir Joyeux, t'es avec moi ? *

C'en était terminé du retour dans le passé, en il n'avait pas été aussi agréable qu'elle l'avait prévu. Comment avait-elle pu tuer une mère dont la voix était si douce, le visage si beau et l'odeur si apaisante? Comment avait-elle pu ? Elle se sentait autant coupable maintenant que lors des visions précédentes, autant qu'elle devrait le supporter toute sa vie.

- Oui je sais. J'en avais conscience cette fois. J'avais même besoin de ma mère.

Son ton n'était pas celui du reproche, mais plutôt de la lassitude.

- Je cherchais une solution pour toi, elle allait m'aider. Est-ce qu'au moins tu te rends compte qu'on change ta personnalité au milieu d'une phrase ?

Cette fois ce fut lui qui pris l'initiative de la faire taire en lui posant sa queue sur la bouche. Est-ce qu'un jour les picotements qui l'assaillaient disparaitraient ? Elle espèrait bien que non, mais en cet instant précis, elle aurait préféré se contrôler. Leurs corps étaient plus près l'un de l'autre que les lois de physique ne le permettaient, et pourtant ils ne se touchaient pas. C'est alors qu'il lui murmura, avec un ton excessivement innocent, le nom du remède qu'elle cherchait depuis quelques temps déjà : l'amour. Avait-il lui aussi vu la vision ou avait-il deviné ? Quelle importance, de toute façon elle n'y pensait déjà plus. Ses lèvres constituaient un point faible évident dans sa défense, elle s'y attaqua. Mais n'arriva pas à les atteindre, il s'était reculé en conservant encore entre eux une distance beaucoup trop tentatrice aux yeux de la jeune écureuil. Elle n’eut pas le temps d'abolir elle-même la récidive que Noisette Déchainée prenait sa bien-aimée dans les bras pour l'emmener dans un coin de la Grotte qu'elle espérait bien caché. Elle ne pensait alors ni aux futurs bébés éventuels, ni à aucune autres conséquences. Dans un égoïsme parfait et une inconscience digne de son âge, elle ne pensait qu'à son couple, qu'aux envies qui y germaient depuis quelques temps. D'ailleurs, une fois qu'elle avait commencé, c'était comme une faim insatiable, elle n'était pourtant pas en manque de contact, mais elle en voulait toujours plus. Il était alors impossible de se sentir rassasiée, elle prenait absolument tout. Et elle était persuadé que, comme elle, Noisette Déchainée en voulait plus encore alors elle donna le maximum. Et ainsi, coupés du monde extérieur aussi bien que du monde à l'intérieur de la Grotte de la Lune, les corps des deux amoureux s'unirent aux yeux du Clan de la Lune. Ils dormirent l'un contre l'autre cette après-midi-là puisque la distance entre eux avait disparue pour un temps. Eux étaient calme, mais dehors, le bruit et le tension montaient, et la distance entre les deux races, elle, diminuait de plus en plus rapidement. Le premier contact les réveillerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Masculin
Nombre de messages : 34
Date d'inscription : 20/05/2009


Devise : Qui s'y frotte s'y pique !
Points d'expérience:
213/300  (213/300)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mar 3 Avr - 19:29

Lune de Sanglots cligna plusieurs fois ses yeux las et fatigués. Puis il se leva sans hâte et s'étira longuement, non sans jeter un regard d'envie à la faible provision de noisettes. "Non, pas tout de suite", se réprimanda-t-il. Il se redressa et tenta d'apercevoir Perle d'un Soir dans la foule autour de la Pierre de Lune. En vain. L'écureuil rousse et blanche avait momentanément disparue. Avec un soupir résigné, Lune de Sanglots se dégourdit les pattes dans le faible espace alloué au Clan du Sable. Il remarqua que plus le temps passait, et moins les membres des Clans respectaient les frontières imaginaires tracées dans la Grotte. Mais il comprit cela avec une indifférence fatiguée. Cela ne servait à rien de se voiler la face : l'inaction les avait tous avalés. C'était déjà là les prémisses de la grande victoire de la Meute du Sang. Aucun écureuil ne se battait plus, chacun laissait les lunes filer sans même tenter de réfléchir. Hé, quoi ?! La solution n'allait tout de même pas s'imposer d'elle-même ! Mais le chef du Clan du Sable se sentait tout ramolli, tout mou et sans volonté. Même la résistance légendaire du Clan du Sable avait commencé à s'effriter. Et plus grave encore ... Les Clans eux-même se désintégraient. Qui pouvait encore dire quel était le lieutenant, le guérisseur de son Clan, ou même si il en existait encore un ? Depuis la disparition de Perle Ambrée, Lune de Sanglots n'avait pas nommé de nouveau lieutenant. Sans doute parce qu'il n'avait pas vu de ses yeux la dépouille de l'écureuil rousse, et qu'il pouvait encore considérer qu'il y avait un espoir ... Non, c'était stupide, mais c'était comme cela qu'il choisissait d'expliquer son geste. Il refusait de se laisser atteindre par le désespoir des autres chefs et voulait encore croire en la solidité de son Clan. Hum ... Malgré tout, l'écureuil brun devait bien reconnaître que la situation ne tournait pas à son avantage et que, Clan du Sable ou pas, tous les écureuils risquaient bien d'avoir le même sort, à savoir rester prisonniers ici jusqu'à ce que mort s'en suive ... Non, il devait exister une solution. Jamais le Clan de la Lune ne les aurait abandonné ainsi s'il n'avait été certain de leur capacité à réussir. Leur silence ressemblait plutôt à une sorte de test, il suffisait de s'en convaincre pour trouver la situation plus rassurante.

* Et si les Clan de la Lune nous avait surestimé ? Que nous ne parvenions pas à trouver la solution à temps ? *

Le chef secoua la tête avec colère. Non ! Si il se laissait aller à ces pensées, il était perdu ! Et par la même occasion, il condamnait son Clan ! Non ... Il avait un devoir envers les membres de sa tribu, envers les guerriers, les jeunes, les apprentis ... Il se devait de leur donner un exemple de résistance, pour les exhorter à le suivre. Il ferma les yeux à nouveau, tentant de se souvenir des mythes qui couraient sur le quatrième Clan. Hum ... Ah oui, ils étaient réputés pour leur intelligence ... Ah non pardon, leur imagination. Lune de Sanglots eut un petit sourire. Enfin un domaine où il allait pouvoir se montrer à la hauteur ! Le puissant écureuil s'isola dans un coin pour ne pas être gêné par le bruit ambiant, et ferma les paupières une nouvelle fois. Il laissa son esprit prendre le pas sur sa raison, et tenta de se laisser dériver sans s'accrocher à une quelconque pensée. Cela faisait relativement peu de temps qu'il avait découvert la méditation, en fait, c'était sa compagne qui le lui avait apprit ... Perle d'un Soir ... Avec un soupir profond, l'écureuil si musclé rouvrit les yeux. A partir du moment où son esprit se mettait à courir aux côtés de l'exquise créature qui partageait sa vie, il ne pouvait plus s’en détacher, et le savait pour en avoir déjà fait l'expérience. Mais il ne pouvait tout simplement pas continuer à se laisser aller comme cela à mourir à petit feu pendant que la Meute se délectait de son agonie. Il ne restait qu'une seule solution ... La guerre. Oui, c'était la seule chose qui restait à faire. Et le feu bien connu commença perfidement à s'emparer du chef. Oui, il pouvait le reconnaître à présent, il avait toujours été facile à enflammer. Et la haine qu'il portait aux chiens ne pourrait s'éteindre que par sa mort ... ou la leur. Lune de Sanglots se redressa, une lueur conquérante dans le regard. Puisque son esprit refusait de s'apaiser, il allait le provoquer ... Un sourire mauvais éclaira son beau visage. Il refusait d'assister à l'agonie lente mais irrémédiable du Clan du Sable, et pour cela ... La solution s'imposait d'elle-même. La guerre. Elle avait été déclarée bien longtemps auparavant, cela faisait plusieurs lunes à présent ... Ce jour maudis, dans le Clan de l'Aube ... Ah, il s’en souviendrait, de cette assemblée à la noix ! Alors que la chef Lune de Miel avait la parole, les canidés avaient fait une irruption, prenant les écureuils désemparés par surprise. Et depuis, tout n'avait été qu'une fuite interminable, et maintenant ... Fuyaient-ils encore ? Non plus en geste, puisqu'ils étaient pris au piège dans cette Grotte de la Lune, mais ... en pensées ? N'essayaient-ils pas de s'échapper en essayant de vivre comme si de rien était, sans essayer de trouver une solution, à un problème qu'ils espéraient disparaître tout seul ? ...

- Non, ça ne peut pas durer plus longtemps !

Lune de Sanglots se rendit compte qu'il avait parlé tout haut en voyant les regards étonnés que les écureuils autour de lui lui lançaient. Mais ils n'auraient pas dû être étonnés, non, ils aurait dû être d'accord, crier leur assentiment et brandir le poing vers la victoire ! Il était temps, cela n'avait que trop duré. Il fallait se battre, c'était une évidence et cela ne servait à rien de reporter toujours l'ultime échéance. Il fallait faire quelque chose ! Et l'entrée étroite ne serait pas forcément un problème, pour peu qu'ils prennent les canidés par surprise. Car la surprise était la meilleure arme du guerrier, il le savait. Et il allait la faire sienne ... Comme on le disait en parlant du chef réputé irascible : "Qui s'y frotte s'y pique !". Et Lune de Sanglots se sentait déterminé à se battre contre la Meute, et peu importait les perte qu'il y aurait dans leurs rangs. C'était le prix à payer après tout. Et si ils n'y parvenaient pas ... Au moins ils auraient essayé, et leurs ancêtres seraient fier d'eux et de leur courage. Il était temps, cela n'avait que trop duré. Et l'écureuil au pelage brun ébouriffé s'avança sous les regards murmurant. Il savait qu'il n'aurait que deux chefs à convaincre. Lune Éternelle était trop faible pour pouvoir s'opposer à la volonté de trois chefs réunis. Et l'union faisait la force, ils avaient eu le temps de l'éprouver. Et Lune de Sanglots se doutait que Lune du Matin se rallierait à son point de vue, du moment que Lune de Miel était de son côté. Il lui restait donc à convaincre la chef au pelage roux flamboyant ... Cela ne devrait pas être très difficile. Sûr de lui, Lune de Sanglots s'approcha vers la chef du Clan de l'Aube, en grande conversation avec un guerrier que le chef musclé ne connaissait pas. Il savait que le destin des Clans pouvait se jouer dans son pouvoir de persuasion et son charme. Il espérait juste que Perle d'un Soir ne serait pas là pour le voir exercer son pouvoir de séduction si besoin ... Il se doutait qu'elle n'apprécierait pas ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Féminin
Nombre de messages : 23
Date d'inscription : 19/05/2009


Devise : Ne remet pas au lendemain ce que tu peux faire le jour-même.
Points d'expérience:
113/200  (113/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Mer 4 Avr - 17:36

Perle de Rosée s'assit dans la parcelle du Clan des Nuages tout en réfléchissant. Quel était le meilleur moyen pour devenir chef au plus vite, et remplacer enfin cette Lune du Matin incompétente qui ne comprenait pas le potentiel du Clan des Nuages ? Il lui paraissait tout de même incroyable que personne ne se rende compte que l'écureuil blanche n'agissait que pour son propre intérêt et pas celui de son Clan. Sinon, cela aurait fait bien longtemps qu'elle aurait déclaré la guerre au Clan de l'Aube, et que son Clan se serait emparé des territoires de ce Clan voisin ! Au lieu de cela, que faisait la meneuse ? Rien, sinon se perdre dans ses pensées toute la journée et attendre que la solution tombe du ciel et que les Chiens s'en aillent d'eux-même. A la périphérie de son champs de vision, elle surveillait Lune du Matin qui somnolait, l'air ramollo. Mais le Clan des Nuages avait besoin de vitalité pour se mettre en avant ! C'était d'ailleurs un des deux grands points forts de leurs membres en général, avec la discrétion, mais l'actuelle chef semblait en être dépourvu, ainsi que de l'intelligence. Et dire que Lune du Matin connaissait le danger qui planait sur elle, depuis ce jour où elles avaient faillit s'affronter et se mettre à mort mutuellement. Et que faisait-elle en réponse à cette trahison ? Rien, toujours rien. Ceci dit, cela facilitait grandement la tâche de la lieutenante qui débordait de vitalité, ce qui contrastait de beaucoup avec la mollesse de leur chef. Enfin, de leur chef actuelle, il fallait le souligner. Car Perle de Rosée n'avait pas pour intention d'attendre sagement en son rôle de lieutenante, faisant tout le boulot sans pouvoir sauver et diriger le Clan des Nuages comme il le méritait. Et l'écureuil grise rageait de ne rien pouvoir faire ... Elle rongeait son frein en ce moment, mais elle savait que viendrait un instant où la colère et le mépris du gâchis la submergerait, et à ce moment-là, elle ne répondait plus de ces actes. Oui, vraiment, Lune du Matin était un vrai gâchis pour le glorieux Clan des Nuages. Comment le Clan de la Lune avait-il pût croire en elle et lui conférer les pouvoirs d'une meneuse ?! Cela paraissait vraiment aberrant. Et dire qu'elle, qui aurait sût gérer les catastrophes qui s'abattait sur les écureuils, devait s'abaisser au rang de lieutenante, de bonne-à-tout-faire ! Mais cela ne durerait pas bien longtemps ... Déjà, un feulement de rage naissait au plus profond de sa gorge. Perle de Rosée l'étouffa et revint au silence. A quelques pas de l'écureuil grise, une jeune discutait avec Lune de Miel et probablement un guerrier, que la lieutenante ne connaissait pas. Mais Gland Polaire, puisque c'était elle, les laissa bientôt en tête à tête. "Pas trop tôt", grommela la belle lieutenante. Elle avait beau apprécier la jeune, la laisser discuter avec le Clan de l'Aube était au dessus de ses moyens. Ah ce Clan ... Il serait beaucoup mieux exterminé ! Parmi tous les écureuils de la Forêt Ancestrale, les membres du Clan de l'Aube étaient ceux que Perle de Rosée aimait le moins. Et évidement, inutile de dire que Lune du Matin s'entendait avec eux comme s'ils étaient frères et sœurs ... D'un regard étonné, la lieutenant au pelage de brouillard vit la jeune écureuil s'approcher d'elle. Malgré l'intérêt qu'elle lui portait, Perle de Rosée n'était pas particulièrement ravie de voir Gland Polaire se mettre dans ses pattes alors qu'elle réfléchissait.

* - Que fais-tu ? Tu n'es pas avec Lune du Matin, les autres chefs et les autres lieutenants ? *

Perle de Rosée secoua la tête imperceptiblement. Elle décida de ne pas se laisser distraire par la jeune écureuil rousse et blanche et ne lui répondit pas, laissant son regard dériver au loin en continuant de critiquer intérieurement celle qui n'en demeurait pas moins sa chef.


* - Ça ne va pas ? *

En vain, puisque Gland Polaire semblait s'accrocher à la lieutenante. "OK, puisque c’est comme ça ..., je t’accorde mon attention", semblaient dire les yeux doux mais froids de la lieutenante. Soudain, un sourire rusé mais discret tendit les lèvres de la lieutenante. Puisque la jeune tenait à rester à ses côtés, et lui témoignait une sorte de fidélité qu'elle ne montrait pas à Lune du Matin elle-même, alors il ne faisait aucun doute qu'il fallait se servir de cette fidélité. Et pour servir ses plans, Perle de Rosée allait avoir besoin de membres pour la soutenir ... Oui, ce n'était qu'une jeune ... Mais dans les circonstances normales, cela aurait fait longtemps que Noisette Polaire aurait commencé son entrainement. D'un coup d'oeil expert, l'écureuil expérimentée se dit qu'elle aurait presque était nommée guerrière en temps normal ... Et après tout, pourquoi ne pas sauter le temps de l'apprentissage ? Les chiens avaient été leurs maîtres, sans le savoir. Et Gland Polaire avait déjà tout d'une guerrière, jeune et inexpérimentée, certes, mais une guerrière quand même ! Et la lieutenante allait avoir besoin de guerrier pour suivre ses traces ... Alors, pourquoi ne pas tenter le tout pour le tout ? Alors Perle de Rosée prit la parole, d'une voix qui semblait quelque peu plus amusée que la situation ne l'aurait dû, mais ce ne se remarquait pas à première vue, ou plutôt à première écoute.

- Gland Polaire ... Oui, quelque chose ne va pas, mais normalement je n'ai pas le droit de t'en parler ...

Et hop, l'écureuil grise avait piqué l'intérêt de la jeune, qui buvait ses paroles comme du petit lait. Ses yeux grands ouverts montraient bien qu'elle était suspendu aux réplique de Perle de Rosée. Intérieurement, la lieutenante sourit. Quelle crédulité, quelle naïveté dans les yeux étonnés de la jeune ! Après avoir laissé passé un petit silence qui pouvait passer pour de l'hésitation, l'écureuil reprit.

- Mais je sens que je peux te faire confiance ... Alors voilà ... Il me semble que Lune du Matin n'est pas ... Enfin ... Je crois qu'elle a un peu perdu la tête, en fait.

Alors là, Gland Polaire était complètement effrayée. Elle n'ignorait pas que porter une telle accusation contre sa chef était très grave, et pouvait entraîner de nombreuses conséquences ... Mais en même temps, c'était vrai que l'écureuil au pelage immaculé se comportait de façon étrange ces derniers temps ... Perle de Rosée intercepta le regard que la jeune envoya vers le lieu où sa chef se reposait ... Mais bientôt le regard revint vers la lieutenante, et celle-ci put y lire que Gland Polaire la croyait, complètement et irrémédiablement. Elle avait envie de s'esclaffer, de rire tout haut, mais elle se contint sans difficulté. Il était important que ce premier essai se révèle concluant. Et il était sur le point de le faire ! La petite écureuil prit la parole en murmurant, de peur que sa chef l'entende.


* - Mais qu'est-ce qu'on va faire alors ? ... *


C'était gagné ! Plus qu'une petite réplique, et le tour serait joué, c'était tellement facile ! Trop facile même !

- On verra ... En attendant, je te fais confiance, hein ? Tu ne dis rien à personne ...


Pfff ... D'ici le prochain soleil, enfin si l'on pouvait toujours parler de soleil dans cette caverne sombre et humide, tout le Clan des Nuages serait au courant, et peut-être même les Clans voisins. Il n'y avait rien de tel pour faire diffuser un message discrètement mais sûrement ! "Surtout tu ne dis rien à personne", c'était vraiment la formule rêvée ! Bien sûr, chaque personne ne le divulguerait qu'à deux ou trois autres, mais comme chacune de ces nouvelles personnes le révélerait à son tour ... Cette nouvelle ne tarderait pas à faire le tour de tous les membres du Clan des Nuages ! Ah là là, Perle de Rosée se sentait si fière d'elle ! Elle se redressa et s'éloigna de quelques pas, montrant ainsi à la jeune que l'entretient était terminé. C'est alors que commencèrent les premiers signes avant-coureurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune
Jeune


Féminin
Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 26/03/2012


Devise : Quand on veut, on peut !
Points d'expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Ven 6 Avr - 15:09

Les bruits tintant des conversations retentissaient dans la tête de Gland de Noisette. La petite, qui venait à peine de naitre, était effrayée devant tous les écureuils qui étaient rassemblés dans la grotte. Il faisait très froid, et elle se mit à trembler. L'écureuil au pelage roux flamboyant parcouru la caverne d'un regard anxieux. Malheureusement, la chose qu'elle redoutait le plus s'était produite : ses parents avait bel et bien disparus. Des larmes montèrent aux yeux de Gland de Noisette. Elle se sentait affreusement seule, n'avait aucun repère au milieux de ces quatre clans, et ne connaissait personne. Elle se blottit alors dans un coin reculé, et s'endormit en pleurant à chaudes larmes.


Dernière édition par Gland de Noisette le Sam 7 Avr - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Féminin
Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 17/01/2009


Devise : La Chance aide parfois, le Courage toujours !
Points d'expérience:
625/700  (625/700)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Ven 6 Avr - 17:03

Lune de Miel sentit avec surprise une patte s'abattre sur sa douce épaule. Elle se retourna d'un bond, sentant déjà ressurgir ses peurs qui ne la lâchait plus. Elle avait instinctivement conscience de l'agacement de la Meute du Sang qui montait pourtant toujours inlassablement la garde devant l'entrée. Mais non, ce n'était pas un chien, plutôt un écureuil brun, blanc et noir que Lune de Miel avait déjà aperçu ... Mais où ça donc ? Ah oui, n'était-ce pas lui l'écureuil qu'elle allait voir à l'infirmerie avant de tomber évanouie ? Si, elle le reconnaissait à présent. A ses côtés, Gland Polaire souriait, comme si l'écureuil venait de faire une bonne plaisanterie. Étonnant, très étonnant, se dit la meneuse pour elle-même. Depuis la disparition de sa sœur adoptive, la jeune rousse avait perdu l'habitude de sourire à pleine dents comme elle le faisait à présent. Au moins, cet inconnu avait réussi à faire quelque chose de bien ! Car en jetant un coup d’œil autour d'elle, Lune de Miel se rendit compte que c'était ce qui manquait cruellement ici : le sourire. Tous les écureuils ou presque avaient perdu des êtres chers dans la première bataille qui les avait opposé à la Meute du Sang, et depuis ils restaient inconsolable. Et être en danger de mort par inanition ne les aidait guère à retrouver leur bonne humeur, il fallait bien l'avouer. Inconsciemment, la belle chef au pelage couleur du soleil levant se préparait déjà à un nouveau combat. Quand et comment restaient les deux seules questions, mais Lune de Miel avait sa foi envers le Clan de la Lune qui ne faiblissait pas. Où qu'il soit, il les aiderait à gagner la guerre et à vaincre la Meute de canidés sanguinaires. Son regard brillant de courage et de volonté, la rouquine se tourna de nouveau vers l'écureuil qui l'avait interceptée.

* - Euh ... Je viens de te parler mais tu ne m'as pas remarqué ... Tu t'appelles comment ? Moi c'est Illusion Nocturne et je ne sais pas trop ce que je fais ici ... Au fait on est où ? Je suis Solitaire moi, je veux retrouver mon petit lit, mon espace, chasser comme j'en ai envie, faire ma vie quoi ... Je vous assure je suis très égoïste, je ne suis pas fait pour la vie de famille ou de Clan ... *

Hum ... Un peu perdue il est vrai, la chef du Clan de l'Aube se demanda comment expliquer à cet inconnu que sortir il n'en était pas question. Une chance que ce soit sur elle qu'il soit tombé, elle se demanda comment les guerriers de son Clan auraient réagit, et en particulier ceux qui l'avait trouvé inanimé au sol et l'avaient généreusement ramené dans la Grotte de la Lune, à l'abri. Mais cela, c'était avant que les Chiens les mettent en état de siège. La belle écureuil s'efforça de récapituler les informations qu'elle détenait à propos de cet étrange individu. Déjà, il se nommait Illusion Nocturne, un nom typiquement guerrier malgré le fait qu'il soit solitaire. Il n'avait apparemment aucune envie d'entre dans un quelconque Clan, comme il venait de l'exprimer, cependant ... Il n'avait pas le choix, et l'heure n'était pas à la compassion. Levant la tête et s'exprima clairement, la chef lui lança, avec un aplomb qui la surprit elle-même :

- C'est très simple : soit tu rejoins un Clan soit tu meurs. Aujourd'hui, chacun doit choisir son camp et l'entre-deux n'existe pas. Nous sommes en temps de guerre et ne pouvons héberger des individus qui ne sont pas des nôtres. Dois-je ajouter que tu nous dois la vie ? Et bien, si tu ne te décide pas, nous nous devra la mort ...

Crocs en évidence, allure menaçante, on voyait bien que Lune de Miel ne plaisantait pas. A vrai dire, elle n'aurait jamais attaqué ce solitaire, mais elle n'avait plus le choix. L'unité seule permettrait de vaincre la Meute lui soufflait une voix dans l'oreille, et pour cela elle devait avoir recours au chantage. De toute façon, Illusion Nocturne aurait tôt ou tard rejoint son Clan, puisqu'il n'existait aucune issue, mais à présent mieux valait tôt que tard. Un sentiment d'urgence balayait les réticences de la meneuse à employer ce procédé, et elle se rassurait en se disant que dès qu'ils seraient parti de la Grotte de la Lune, le solitaire serait libre, et elle s'excuserait auprès de lui, mettant cependant en valeur son manque de choix. Elle ne pouvait s'empêcher d'éprouver pourtant de la culpabilité et de la pitié pour cet écureuil figé par la surprise, et c'est presque avec douceur qu'elle lui glissa ces quelques mots avant de reprendre ses occupations :

- Bienvenue dans le Clan de l'Aube, Illusion Nocturne. Au fait, je suis Lune de Miel, la chef de ce Clan.

D'un regard, la meneuse appela sa fidèle lieutenante qui comprit d'emblée la situation et s'occupa du nouveau guerrier. Vraiment, Perle d'un Soir était l'écureuil de la situation ! La rouquine promena un regard rapide sur son Clan, ou du moins ce qu'il en restait, vérifiant que tout allait aussi bien que c'était possible dans ce passage souterrain. Ses yeux furent attirés par une frêle silhouette roulée en boule et pleurant à chaude larme. Un coup d’œil suffit à Lune de Miel pour identifier la mignonne Gland de Noisette. Pourtant, aujourd'hui, son pelage roux était trempé par les larmes et la jeune ne semblait pas le remarquer. Malgré les difficultés que les écureuils de la Forêt Ancestrale connaissaient, la meneuse mettait un point d'honneur à connaître et à reconnaître chaque membre de son Clan au premier regard. Connaissant cette manie, les parents tenaient toujours à lui présenter leur progéniture dès le jour de sa naissance. Cela expliquait que l'écureuil du Clan de l'Aube connaisse déjà la jeune écureuil. Avec douceur elle s'approcha d'elle, se questionnant : "Mais où étaient ses parents ?" ! D'un geste doux, elle essuya les larmes de la petite, essayant de ne pas penser que si elle avait fait d'autre choix, la jeune écureuil aurait pu être la sienne ... Surtout, il fallait commencer par rassurer la jeune au beau pelage roux. Ne pas lui faire sentir d'inquiétude qui naissait chez la chef en constatant l’absence des parents de Gland de Noisette ... Mais la prophétie avait été claire : Lune de Miel devait quitter Pelage Automnal, une bonne fois pour toute. Ce qu'il était devenu, elle l'ignorait, mais sentait au fond d'elle qu'il était encore en vie et qu'il ne l'avait pas oublié. Il prenait soin de sa fille, elle avait découvert par hasard qu'il l'avait confiée au Clan du Sable ... Vivant avec ces pensées depuis si longtemps, Lune de Miel ne se laissait pas déconcentrer. La jeune Gland de Noisette avait besoin d'elle, elle le sentait. Elle lui murmura quelques mots silencieux tout en la serrant dans ses bras avec la tendresse d'une mère, qui étaient autant de mensonges vidés de sens.

- Ne t'en fait pas, tout va bien. Tu n'as de raison de t'inquiéter ...

Et c'est alors qu'elle tentait de consoler la jeune que l'impossible se produisit. Un éclair de fourrure gris-brun ... Une silhouette oubliée et pourtant si familière ... "Non ... Ce n'est pas possible" semblaient dire les yeux grands ouverts de la chef. D'un côté, Lune de Miel avait envie de s'élancer à la poursuite de cet écureuil qui ressemblait tellement à Pelage Automnal, mais d'un autre, elle rechignait à laisser Gland de Noisette seule. Le temps qu'elle se décide, et l'écureuil avait disparu ... Mais une voix sonna, et l'écureuil reparu avant de rejoindre l'écureuil qui l'avait appelé.

* - Larme du Destin, viens voir par là ! *

L'écureuil au pelage aux couleurs du jour naissant se rendit compte qu'une fois de plus, elle avait cru voir son ancien compagnon, alors que ce n'était pas lui ... D'ailleurs, qu'aurait-il fait dans un Clan, lui qui était solitaire depuis tant de lunes ?! Mais elle restait intriguée, consciente cependant des yeux ronds de la jeune posés sur elle. N'y tenant plus, elle se leva doucement, et fit quelques pas en direction de la voix grave et forte. Derrière elle, la jeune la suivi timidement. Lune de Miel glissa sa paume autour de la main de la jeune écureuil et l'entraîna vers l'écureuil mystérieux. A quelques pas de lui, la chef s'arrêta net. Qui pouvait encore dire que ce n'était pas un jumeau de Pelage Automnal, sinon le guerrier lui-même !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ecureuil mort
Ecureuil mort


Masculin
Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 26/04/2009


Devise : Si tu pleures de joie, ne sèche pas tes larmes : tu les voles à la douleur ...
Points d'expérience:
117/200  (117/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Ven 6 Avr - 18:48

Larme du Destin jeta un énième regard paniqué sur la foule autour de lui. Non, toujours pas de trace de sa chère Perle Ambrée ... Cela faisait déjà trois soleils qu'elle avait disparue, ce n'était pourtant pas possible, elle ne pouvait pas disparaître comme cela ! Elle n'avait pas pu se volatiliser ... Et si elle avait été surprise par l'arrivée des Chiens et n'avait pu rentrer dans la Grotte de la Lune avant leur siège ? Ah, Larme du Destin n'en pouvait plus de cette attente interminable, et il ne pouvait rien faire ! Lui qui avait juré de protéger sa fille même au péril de sa vie à celle qu'il aimait tant ... La seule chose qu'il regrettait, c'était de ne pas avoir mis Perle Ambrée au courant qu'il était son père avant sa disparition. Qui sait, peut-être ne reviendrait-elle jamais ? Peut-être l'existence de solitaire lui plairait-elle, et comme elle croyait n'avoir aucune famille dans les Clans ... Dans ce cas, il partirait la retrouver, il devait bien ça à son ancienne compagne ... Il gravirait des sommets, traverserait des ruisseaux, mais il la retrouverait ! Et montrerait à tous que bon sang ne saurait mentir en la voyant un jour prendre la tête du Clan du Sable ... Tout en cherchant sa fille dans les écureuils étrangers qui couraient autour de lui, le guerrier dépassa son chef Larme du Destin. Lui ne semblait guère inquiet de l’absence de sa lieutenante, mais il est vrai qu'il n'avait jamais apprécié l'écureuil rousse. Comme il n'aimait pas non plus les écureuils des autres Clans, Larme du Destin pouvait faire le rapport et conclure qu'inconsciemment, son chef avait découvert le secret de la lieutenante. Un secret dont il était le gardien, et qu'elle ignorait elle-même.

* - Larme du Destin, viens voir par là ! *

Le guerrier du Clan du Sable se retourna. Lune de Sanglots l'avait interpellé, et il semblait à la fin déterminé et hésitant, deux sentiments qui n'ont pas tendance à se trouver en même temps sur la même personne. Peu importait, l'écureuil grise s'avança vers lui. Il obéissait toujours aux ordres de la hiérarchie sans poser de questions, ce que le meneur savait très bien. Et apparemment, il avait besoin de lui.

- Est-ce que tu pourrais me trouver Lune de Miel ? J'ai à lui parler. Je l'ai vu tout à l'heure là-bas avec un guerrier, mais le temps que je m'approche elle avait déjà disparu !

Ironie du sort, Lune de Miel avait disparu sous les yeux de Lune de Sanglots ... Mais au lieu de l'amuser, cette coïncidence terrifia le guerrier : son meneur l'envoyait chercher Lune de Miel ! Non pas que l'écureuil au pelage terre et brume soit particulièrement timide, mais il avait de bonne raison pour ne pas se montrer à la vue de l'écureuil qui gouvernait le Clan de l'Aube ... Et malgré l'ordre de son chef, il ne pouvait vraiment pas aller la voir ... Paniqué, Larme du Destin hésitait. Il ne pouvait confier à son chef ses problèmes, pas plus qu'il ne pouvait lui désobéir ni parler à Lune de Miel. Que faire, mais que faire, se répétait-il en boucle sous les yeux étonnés de Lune de Sanglots qui n'avait vraiment pas l'habitude qu'un guerrier conteste ses ordres, et encore moins Larme du Destin. Au bord du désespoir, le guerrier du Clan du Sable observa les alentours, guettant une occasion propice à éviter de gros ennuis. Mais non, ni disputes, ni clameurs, ni révoltes, rien qui put lui offrir un alibi confortable. C'était alors qu'il la vit, belle comme la pointe du jour d'où son Clan tirait son nom.

* Quand on parle du loup ... *

Volontairement, il couru dans la direction opposée en faisant semblant de chercher la meneuse. Mais trop tard apparemment, puisqu'elle se figea dans une position statufiée en le regardant avec ahurissement. "Non, non, non ...", implorait le guerrier. Il se précipita dans la foule, bousculant au passage un jeune couple du Clan du Sable. Lorsqu'il fut sûre que Lune de Miel avait perdu sa trace, il retourna discrètement sur ses pas. Sa curiosité avait pris le dessus, et il craignait ce que Lune de Sanglots avait à dire à la chef du Clan de l'Aube. Et si son meneur avait tout découvert !? Épiant les deux chefs côte à côte, Larme du Destin se concentra pour percevoir leur conversation malgré le brouhaha ambiant. Cela le rassura. Au moins, ils ne parlaient pas de lui, ni de sa fille. Mais la discussion n'en restait cependant pas moins préoccupante ...

* - Lune de Miel, il est impératif que tu m'accordes ton accord. Le destin de toute la Forêt Ancestrale en dépend ! Allez, je t'en prie ! *

Mais de quoi parlaient-ils ? Quel accord devait donner la chef du Clan de l'Aube ? Et en quoi celui-ci pourrait-il aider les écureuils de la Forêt à sortir de la Grotte ? Ou peut-être Larme du Destin interprétait-il mal ce qu'il entendait à moitié ? Ce fût le tour de l'écureuil rousse de prendre la parole. En entendant sa voix douce et envoutante, le guerrier en oublia presque d'écouter ce qu'elle disait.

* - C'est insensé, c'est du suicide ! Tu ne vois pas que nous ne pouvons rien faire !? Ne prends pas maintenant une décision que tu regretteras plus tard, s'il te plais. Nous n'avons aucune chance contre eux ! *

Avec un frisson, l'espion comprit soudain : ils voulaient attaquer la Meute du Sang ! "Mais ça ne va pas la tête !?", fut la première pensée qui lui vint à l'esprit. Lune de Sanglots voulait-il donc les envoyer à la mort ? Puis Larme du Destin songea qu'il sacrifierait volontiers sa vie pour sauver sa fille ... Mais encore fallait-il que l'occasion lui fut donnée ....

* - Je préfère me battre plutôt que de voir mon Clan agoniser sous mes yeux sans que je bouge le petit doigt ! *

La dernière réplique avait été lancé avec une hargne et une rage propre au chef du Clan du Sable. "Ça, ça veut dire qu'il n'obtient pas ce qu'il veut", devina le guerrier. Mais il faisait confiance à Lune de Miel pour ramener le chef à la raison. Non, il n'était pas possible que les écureuils se mettent à l'attaque de la Meute. Et pourtant, Larme du Destin ressenti au fond de lui comme un décompte s’enclencher. Un décompte avant la mort ... Quelle était cette sensation qui s’emparait de lui irrémédiablement ? Un instant, il cru ressentir un immense chagrin mêlé à une pointe de soulagement et une grande dose de regrets. Mais le tant qu'il analyse ces sentiments, ils avaient disparu. L'écureuil avait l'impression d'être un jouet, de ne plus être maître de ses gestes et de ses ressentis. Il abandonna les deux meneurs dans leur discussion animée et se dirigea vers l'entrée de la Grotte de la Lune. Il s'y sentait attiré, comme un aimant. Un champs magnétique invisible l'attirait vers cet endroit, et trop curieux pour lutter, Larme du Destin s'avança, encore et toujours plus. Il se sentait comme aspiré par le souffle du vent à l'extérieur, alors que dans son corps, le tic-tac du décompte continuait, de plus en plus rapidement et sans reprendre son souffle. Larme du Destin sentit l'urgence l'envahir. Il vivait ses derniers instants, il le sentait. Il se retourna vers Lune de Miel pour l'admirer encore une fois, mais la foule l'avait définitivement masquée à ses yeux. Il se retourna vers la voute qui le conduirait à l'air libre, comprenant qu'il avait encore un rôle à jouer avant de partir. Mais lequel ? Et c’est alors que tout s'enchaîna.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Jeune
Jeune


Féminin
Nombre de messages : 10
Date d'inscription : 26/03/2012


Devise : Quand on veut, on peut !
Points d'expérience:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Sam 7 Avr - 16:06

Gland de Noisette sentit une douce patte lui sécher les larmes qui perlaient sur sa fourrure. Elle se réveilla doucement, et vit les yeux doux et rassurants de Lune de Miel. La petite écureuil se blottit contre elle, frissonnant. Elle se sentait en sécurité. Mais, quelque chose lui disait que la chef du clan de l'Aube était perturbée par quelque chose ... ou quelqu'un. Celle-ci se leva, laissant tomber de la poussière grise qui émanait de se sol rocheux. Gland de Noisette la suivit doucement, essayant de ne pas se perdre dans la foule qui encombrait la caverne.

* - Lune de Miel, il est impératif que tu m'accordes ton accord. Le destin de toute la Forêt Ancestrale en dépend ! Allez, je t'en prie ! *

La jeune dévisagea l'écureuil qui parlait à sa chef. Il s'agissait du chef du clan du Sable, l'odeur qui l'envahissait en témoignait. Gland de Noisette se demandait de quel accord il parlait. Destin ... Forêt Ancestrale ... dépendre ... Ces mots résonnaient dans sa tête. Quelque chose se préparait-il ? Elle écouta ainsi la discussion des deux chefs. Soudain, en observant les écureuils présents autour d'elle, la jeune écureuil aperçut un guerrier s'approcher de l'entrée de la grotte. Il jeta un regard dans sa direction, mais ce n'était pas elle qu'il observait : c'était sa chef. Il continua ensuite son chemin vers l'entrée de la grotte, tête baissée.

* Mais que fait-il donc ? Je devrais peut-être prévenir Lune de Miel ...*

Gland de Noisette ne savait pas quoi faire. Le guerrier s'approchait de plus en plus de l'entrée de la grotte, et son chef n'avait pas l'air de s'en rendre compte. La jeune prit donc la décision de prévenir la chef du clan de l'Aube. Elle s'approcha d'elle, hésitante.

- Lune de Miel ... un guerrier du clan du Sable s'approche dangereusement de l'entrée de la grotte. Que fait-il ?

La petite écureuil montra à sa chef le guerrier qui n'était plus qu'à moins d'un pas de bipède de l'entrée de la grotte de la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 15
Date d'inscription : 06/03/2011


Devise : Il est plus facile de demander le pardon après, que la permission avant.
Points d'expérience:
151/200  (151/200)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Dim 8 Avr - 16:30

Noisette Déchaînée observa sa petite-amie avec inquiétude. Elle semblait de nouveau repartie dans l'une de ses innombrables visions. Cependant, cette fois-là l'apprenti du Clan du Sable n'avait perçu aucun des signes avant-coureurs, et n'avait pas non plus "voyagé" à travers le souvenir comme cela lui arrivait d'ordinaire. Il n'était que spectateur de la scène puisqu'elle s'était autrefois déroulée sans sa présence, et n'y restait pas aussi longtemps que Soupir Joyeux, mais cela lui avait au moins permis de la comprendre, malgré la douleur que ces voyages leur procuraient. Lui moins qu'elle d'ailleurs. Sans doute car les évènements ne le concernaient pas directement ... L'écureuil au pelage roux avait renoncé à se demander pourquoi il partageait les visions de sa compagne, et pourquoi les siennes se déroulaient toujours quelques instants avant celles de Soupir Joyeux. D'ailleurs, il ne savait toujours pas si le Clan de la Lune était derrière tout ça ou pas. Avec son scepticisme habituel, l'écureuil doutait du pouvoir absolu du groupe de des ancêtres. Et les évènements qui avaient lieu ces derniers temps ne faisaient que le conforter dans cette impression. Non, le Clan de la Lune ne contrôlait pas tout contrairement à ce que certains pensaient. Non, il y avait quelque chose d'autre, sinon de plus puissant qu'eux. Et ce n'était guère rassurant, il fallait bien en convenir. Mais pas plus que de voir son amoureux disparaître dans une vision que l'on n'avait même pas eu le temps de traverser auparavant, et en sachant que les souvenirs de Soupir Joyeux n'étaient pas anodins ...

- Non, pars pas encore s'il-te-plait.

C'était plus une supplication qu'un ordre, mais de toute façon, Noisette Déchaînée savait qu'elle n'aurait aucune influence sur l'état de Soupir Joyeux. Avec douceur, il lui prit la main, luttant contre son angoisse. Il savait si bien combien ces situations étaient douloureuses pour la guerrière, et craignait déjà son désespoir quand elle reviendrait à elle. Pourtant, il continuait de croire en l'écureuil qui partageait sa vie. Il savait qu'elle n'avait pas pût tuer sa mère, non. Même avec son cri ultra aigu, elle ne parvenait qu'à faire évanouir les écureuils, ils avaient eu l'occasion de tester cet étrange pouvoir. Il sourit à l'évocation de cet évènement, tout en patientant. Mais il ne résista pas à tenter de la sortir de son cauchemar éveillé.

- Soupir Joyeux, t'es avec moi ?

Non, apparemment pas ... Mais il ne voulait pas la laisser seule dans sa vision. Le rouquin souffla doucement sur le visage de la belle guerrière, espérant que son souffle tiède la ramènerait à la vie présente. Et, une fois n'est pas coutume, celle-ci se réveilla. L'apprenti se doutait que le réveil de sa Belle-au-bois-dormant était simplement dû à la fin de sa vision de cent ans, mais il ne pût s'empêcher de se sentir fier de lui. Mais ce sentiment s'estompa rapidement pour laisser la place à une compassion sans limite. Face à lui, Soupir Joyeux avait rouvert ses yeux, et des larmes coulaient le long du pelage de ses joues délicates, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Ainsi donc, sa mère avait reparu une fois de plus dans sa vision ... c'était toujours comme cela dès que celle qui lui avait donné la vie revenait à la mémoire de Soupir Joyeux, ce qui arrivait en réalité à chaque vision ou presque. Enfin, chaque souvenir ... Et l'écureuil rousse était persuadée qu'elle était la cause de la mort de sa mère ... Plume de Phénix devait bien le savoir, non ? L'apprenti secoua la tête. Il ne pourrait jamais interroger le guerrier seul, puisqu'il le détestait ouvertement, et n'imposerait jamais à sa fille de le questionner sur ce sujet. Noisette Déchaînée en était donc condamné aux suppositions ... A son avis ... Oui, si cela avait été possible, l'apprenti aurait été persuadé que les souvenirs de Soupir Joyeux avaient été modifiés ... Et après tout, qui savait ? Maintenant que l'on voyait bien que le Clan de la Lune n'était pas le seul maître à bord ... Ou peut-être même était-il dans leur intérêt que l'écureuil ne se souvienne de rien ? Cette réflexion serait à pousser ... Plus tard.


* - Oui je sais. J'en avais conscience cette fois. J'avais même besoin de ma mère. Je cherchais une solution pour toi, elle allait m'aider. Est-ce qu'au moins tu te rends compte qu'on change ta personnalité au milieu d'une phrase ? *

La voix divine l'avait tirée de ses pensées avec la douceur coutumière. A voir chaque jour vivre l'elfe à ses côtés, il se demandait comment elle avait réussi à être nommée guerrière. Non pas qu'il douta de ses capacités, loin de là ! Seulement, il ne connaissait que la douceur infinie de la guerrière et ne pouvait se la représenter en combattante féroce. Il sourit en posant sa longue queue sur les lèvres de la beauté qui parlait. Si elle avait deviné la teneur de ses pensées, il ne faisait aucun doute qu'elle se serrait empressé de le défier en combat pour lui ôter ses doutes. Et elle aurait gagné. Comment aurait-il pu lever la patte sur elle, qui lui donnait tout ce qu'il désirait au monde ? Il l'embrassa, encore et encore. Il ne se lassait pas de ce contact, si important pour lui. Mais il sentait qu'aujourd'hui il pouvait aspirer à un autre contact. Avec tendresse et amour il guida sa belle dans un recoin isolé de la Grotte de la Lune, coupé des autres et de tout bruit puisque situé plus proche de l'entrée de la caverne que de la foule bruyante. Il la prit dans ses bras et perdit tout sens de la raison. Il voulait la caresser encore et toujours plus, l'amour les irradiait et brûlait leur pelage de sillages de feu lorsqu'ils se touchaient. Ils perdirent leur conscience ensemble et s'unirent en vivant pour une fois juste l'un pour l'autre, seuls et heureux. Ils plongèrent dans le délice, laissant de côté leurs pensées et leurs peurs. Et glissèrent ensuite dans un sommeil léger et rafraichissant. Ils ne se doutaient pas encore que leur présence en cet endroit n'était pas seulement due au hasard. Et le comprirent quand des cris les éveillèrent. Comme dans un rêve ou un cauchemar, Noisette Déchaînée se jeta vers l'ouverture. Et ce qu'il vit le cloua d'effroi. Et tout prit soudain un sens ... "Nous ne nous en sortirons pas sans bataille !" ... Et il comprit soudain ce qu'il y avait à comprendre. D'un geste brusque, il poussa Soupir Joyeux. Il était simplement hors de question qu'elle se mêle de cela. Il ne supporterait pas de la perdre. Il fila vers l'endroit où devait se tenir son chef, tout en hurlant :

- Lune de Sanglots !!! Perle Ambrée est en train d'attaquer la Meute !

Il pila net devant Larme du Destin. Sur son visage, il ne remarqua que le reflet de sa propre panique. Mais où était donc son meneur !? Un instant plus tard, il était auprès de lui, de même que Lune de Miel. Derrière lui, l'apprenti sentait la chaleur de Soupir Joyeux qui l'avait rejoint, effarée. Mais le rouquin ne prit pas le temps de lui expliquer. Il savait qu'elle comprendrait. Il s'adressa donc aux deux chefs, parlant si vite qu'ils semblaient avoir du mal à comprendre ce qu'il disait. Mais leur réaction fut immédiate.

- Les chiens sont tous tournés vers elle, l'entrée est libre, nous ne pouvons pas la laisser ni laisser filer cette chance ce sera peut-être la seule ! Nous devons sortir pour nous battre, lui porter secours, je ne sais pas pourquoi elle fait ça mais nous devons en profiter !!! C'est notre seul espoir !

Fermant les yeux, Noisette Déchaînée tenta de reprendre son souffle. Mais qu'allait-il se passer !?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Féminin
Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 17/01/2009


Devise : La Chance aide parfois, le Courage toujours !
Points d'expérience:
625/700  (625/700)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Dim 8 Avr - 20:20

Lune de Miel se disputait avec le chef du Clan du Sable. Quel écureuil borné que ce meneur-là ! Il n'arrivait pas à concevoir que son "idée de génie" était exactement ce que la Meute attendait d'eux et qu'elle conduirait au suicide insensé de tous les écureuils survivants. Oui, une bataille était préférable à cette agonie qui s'éternisait, elle était d'accord. Mais elle ne conduirait pas ses membres à l'attaque si elle n'avait pas le moindre espoir concernant leurs chances de vaincre la Meute du Sang. Or c'était le cas ! Tant que la situation n'aurait pas évolué, il était impensable que l'écureuil rousse organise un plan de bataille. Et même si elle aurait elle aussi aimé affronter la Meute du Sang de face à face et ne pas fuir comme la fois précédente, sa raison lui soufflait que pour le moment, ce n'était pas possible. Pourtant, Lune de Miel se sentait déjà prête au combat. Ses muscles se tendirent inconsciemment, son regard changea. On n'y lisait plus la douceur tiède mais au contraire un feu ardent qui s'associait à son pelage roux flamboyant. La valeureuse chef tenta de se calmer, en vain. Comme si son instinct lui murmurait que la bataille était bien plus proche que ce qu'elle pensait. Le regard déjà conquérant, la rouquine vit Gland de Noisette s'approcha doucement d'elle, comme intimidée.

* - Lune de Miel ... un guerrier du clan du Sable s'approche dangereusement de l'entrée de la grotte. Que fait-il ? *

Moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, Lune de Miel se trouvait déjà à côté de l'écureuil en question. Elle réprima un sourire : ses réflexes avaient décidément été accrus par l'attaque des chiens. La chef était était au top de sa forme, malgré le manque de nourriture. Comme si son corps avait sentit qu'un danger la guettait et lui avait fournit tout ce dont elle avait besoin pour y faire face. L'écureuil rousse n'était plus cette semi-solitaire qui avait été poussé précocement au rang de chef par la mort accidentelle de son ancien meneur, ni l'écureuil inexpérimentée qui avait été forcée de prendre les rênes, tentant avec efforts d'oublier son passé. Mais on ne pouvait pas tourner le dos à son passé ... Il nous rattrapait toujours ... Et lorsque la chef se trouva si prêt de l'écureuil du Clan du Sable qu'elle ut sentir son souffle sur son pelage fin et soyeux, elle eut vraiment l'impression que son passé reprenait vie sous ses yeux ébahis. Mais la stupeur fut de courte durée, car tout s’accéléra. Le temps, indomptable et imprévisible, avait décidé de changé de rythme. Après tout ce temps passé en longueur pendant plus d'une lune, cette journée à la vitesse d'une flèche tirée resterait insignifiante au niveau temporel. Cependant, son importance ne serait pas proportionnelle, loin de là. Et Lune de Miel devait encore le découvrir. Soudain un cri hystérique stoppa d'un coup le murmure ambiant de la foule. Et chacun retint son souffle. Le cœur battant à ses tempes sous l'effet de la surprise, la chef se força à écouter malgré tout.

* - Lune de Sanglots !!! Perle Ambrée est en train d'attaquer la Meute ! Les chiens sont tous tournés vers elle, l'entrée est libre, nous ne pouvons pas la laisser ni laisser filer cette chance ce sera peut-être la seule ! Nous devons sortir pour nous battre, lui porter secours, je ne sais pas pourquoi elle fait ça mais nous devons en profiter !!! C'est notre seul espoir ! *

Elle qui croyait ses réactions rapides fut dépassée en un éclair par une fourrure familière. Mais avant même qu'elle ne se mettent à la poursuivre, une autre silhouette, plus grosse et imposante celle-là - Lune de Sanglots - s'abattit sur la première avec une force inouïe. Il y eut un bruit de chute, et Lune de Miel ne se rendit compte qu'elle s'était déplacée que lorsqu'elle se retrouva au chevet de Larme du Destin, hésitant sur l'attitude à adopter et ne sachant toujours pas comment formuler ses doutes, car il en restait. Il s'appelait Larme du Destin, mais il lui était tellement semblable ... Elle le détailla à loisir tandis qu'il reprenait son souffle sous le regard noir de son chef furieux. Ses paupières tout d'abord, puis sa bouche, ses oreilles volontaires, la forme de son visage, sa carrure qui trahissait ses origines de solitaire ... C'était lui, avait envie de hurler la chef. C'était lui, elle en était sûre ! C'était lui !!! Il avait peut-être un peu changé, transformé son nom, mais il ne pouvait pas la tromper. Non ... Lune de Miel se rendit compte qu'elle haletait lorsqu'elle repéra le regard étonné des spectateurs sur elle. Elle se tourna vers eux, s'arrachant volontairement au corps à terre. Elle s’efforça de graver cet instant dans sa mémoire. Tout à côté d'elle, Larme du Destin et Lune de Sanglots. Puis Noisette Déchaînée et sa petite-amie Soupir Joyeux, et un peu plus loin Gland de Noisette et les autres. Perle de Rosée, Lune du Matin qui s'avançait, étonnée, Cœur de Cristal, Plume de Phénix ... et même en se concentrant bien elle distinguait sa lieutenante Perle d'un Soir accompagnée de Illusion Nocturne. Même Lune Éternelle arrivait, gênée par sa maladie et soutenu par quelques guerriers. Et derrière, en périphérie de l'évènement, les jeunes par dizaine. Elle reconnut Gland de Lune, Gland Rêveur qui cherchait sa moitié, Gland Enchanté, Gland de Rose, pas trop loin de Cœur de Cristal d'ailleurs, Gland Timoré, Gland d'Acier, Gland Polaire toujours désespérée d'avoir perdu sa sœur Feuille de Menthe, Gland de Folie, Gland Pommelé ... et tant d'autres. Si la bataille avait lieu, car c'est ce qu'elle lisait dans les yeux du meneur du Clan du Sable, combien d'entre eux perdraient la vie, n'atteindraient jamais l'âge adulte ou ne reverraient pas leur compagnon ? Y penser la déchirait. Mais elle savait pour autant reconnaître que maintenant que l'occasion était créée, il aurait été stupide de se défiler. Ils devaient sortir, pour se battre. Elle réalisa soudain de tout ces détails et ces réflexions, elle les avait analysée en un instant négligeable. En tout, cela ne devait pas faire plus que quelques secondes, dix au plus, que Noisette Déchaîné avait lancé son appel. Le temps avait reprit ses droits et comptait bien être le maître ... Lune de Sanglots lança d'un ton hargneux, sous les regards du public.


* - Mais qu'est-ce qui t'as pris !? C’est moi le chef ici, OK !? *

Seul le silence lui répondit. Et soudain, Lune de Miel compris. Ils n'avaient pas le temps de discuter. Tout prenait un sens. TOUT ! Tout depuis cette nuit fatale, et même depuis son bannissement qu'elle n'avait pas mérité. Tout avait un sens, avait-elle envie de crier. Non, elle ne s'était pas sacrifiée pour rien ! C'était maintenant que le Clan de la Lune allait intervenir pour les récompenser de leurs efforts si douloureux pendant tant de lunes ! La prophétie allait se réaliser ! Il ne lui fallu pas plus longtemps pour comprendre ce qu'on attendait d'elle. Avec discrétion, elle se plaça entre Larme du Destin et son chef. La manœuvre était passée inaperçue et elle n'avait prit qu'un instant. Il était peut-être encore temps ! Le cœur de Lune de Miel battait déjà à une vitesse folle lorsqu'elle comprit ce qu'elle s'apprêtait à faire, et il s’accéléra encore. Mais ce jour-là n'était pas un jour comme les autres. Devant elle, la foule, tout le monde. Derrière elle, caché comme pour le défendre, Larme du Destin, seul en direction de la sortie. Alors elle prit son courage à deux pattes et se lança. D'un bond si rapide qu'il lui coupa le souffle, elle plongea ses yeux dans ceux de son amour, et s'y perdit, sans pour autant oublier de lui hurler :

- COURS !!! VA-Y !!! IL N'EST PAS TROP TARD, TU PEUX LA SAUVER !!!

Personne ne la comprenait, mais Lune de Miel s'en moquait. Aujourd'hui, elle avait cessée d'être la meneuse du Clan de l'Aube pour redevenir Goutte de Miel, la guerrière passionnée et virulente. En arrivant dans son Clan pour la seconde fois, elle avait semblé sage et calme, douce et attentive ... Mais ses sentiments étaient restés avec son amour, c'était pour cela qu'elle avait fait preuve de tant de calme et de compréhension. Elle avait rejeté tout ses ressentis, puisqu'elle ne pouvait pas les séparer et que l'amour la déchirait. Mais ce n'était pas irréversible ! La passion avait reprit possession de l'écureuil flamboyante, avec autant de violence qu'elle avait était trop longtemps refoulée. Le flots de sentiments la submergea avec une violence jusqu'alors inconnue de Lune de Miel. Tout lui revenait, son amour, son désespoir, sa rage ... Tout ce qu'elle avait refoulé au plus profond d'elle-même en croyant les avoir perdu à jamais ! Mais non ! Plus rien ne restait désormais de la sage chef du Clan de l'Aube. Plus rien qu'une marée de sentiments qui l'envahissait et la poussa à se jeter sur le chef du Clan du Sable pour laisser le temps au solitaire, car même dans le Clan du Sable, il en été resté un dans son cœur, de s'enfuir. L'amour au cœur, l'ancienne chef se retourna pour voir celui qu'elle aimait disparaître. Larme du Destin s'élança.


Dernière édition par Lune de Miel le Dim 8 Avr - 22:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Féminin
Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 17/01/2009


Devise : La Chance aide parfois, le Courage toujours !
Points d'expérience:
625/700  (625/700)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Dim 8 Avr - 21:52

[ Terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Féminin
Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 17/01/2009


Devise : La Chance aide parfois, le Courage toujours !
Points d'expérience:
625/700  (625/700)

MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   Lun 1 Avr - 23:28

[ "Elle courra" dixit Cristoux ... Et elle est en L Moqueur
J'avoue que j'ai pas encore lu ton rp mais la dernière phrase m'a attirée l’œil comme on dit ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Grotte de la Lune : un piège ? [ L de Mie, N de Sag, L du Des, L de San, G de Cri, G Pol, P de Phé, G de Ros, G d'Aci, G Joy, N de Men, N Amb, L du Mat, G Déc, G Pom, G Rêv, S d'un Soi, I Noc, G Enc, G de Fol, G Tim, G de Ros et G de Noi ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feuille de Rêve :: Territoires Libres :: Falaise Mystérieuse :: Grotte de la Lune-