AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Les rêves ouvrent la voie, cachée dans les sous-bois ...
 

Partagez | 
 

 Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar




Masculin
Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 29/04/2011


Devise : N'importe qui peut dire la vérité, mais il faut un écureuil intelligent pour bien mentir et utiliser son mensonge.
Points d'expérience:
88/100  (88/100)

MessageSujet: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Dim 22 Mai - 15:54

Après un bon bain dans une flaque plutôt profonde, Gland Rêveur adorait de nouveau sa récente activité, il y était parfait. Il était près à subir encore d'autres péripéties pour blesser profondément les jeunes écureuils. Voyant une autre écureuil en manque d'amour au loin, il s'approcha pour l'aborder. Celle-là avait l'air encore plus niaise que Cœur de Cristal et il n'était pas près de partager son intelligence. Encore une idée bizarre des défavorisés : le partage. Puisque la nature les avaient créé bêtes, pourquoi vouloir rectifier ce défaut ? Elle lui avait donné plus qu'aux autres car il était plus capable d'utiliser ses atouts. Et il ne s'en privait pas. La jeune apprentie était aussi blanche qu'une vierge, la taille de sa tête était comparable à ce qu'il semblait y avoir dedans. Elle paraissait déprimée, une assez bonne nouvelle, briser des gens heureux le faisait jouir, mais en briser des malades le rendait heureux quand même. Il l'aborda avec la même phrase qu'avec la victime précédente, puisque ces méthodes étaient bonnes dès le départ, il ne voyait pas pourquoi il en changerait.

- Bonjour belle écureuil, tes yeux sont magnifiques ... Tu ne voudrais pas faire un tour avec moi ?

Parfait, comme toujours. Son ton était ajusté pour paraître assuré et hésitant à la fois. Elle ne réagit pas de la même façon que Noisette de Cristal : elle ne répondit pas tout de suite. Elle était comme plongée dans ses pensés. Que pouvait bien faire ces gens qui semblait réfléchir alors qu'ils n'avaient rien dans la cervelle. Il continua, c'était peut-être qu'elle perdait sa conscience de temps en temps à cause de son manque d'intelligence. Il détestait côtoyer ces gens idiots. Mais seul leur malheur pouvait libérer son bonheur.

- Jolie créature, tu m'entend ?

Oui une créature, pas une pourriture comme l'était la précédente, mais bien une créature. Quand elle releva le tête, il découvrit une absence d'intelligence profonde, comme les animaux sauvages. Elle avait quand même la capacité de parler.

* - Oui ... Enchantée ... Tu ... viens d'où ... *

La capacité de parler peut-être, mais pas la force. Il ne s'attendait pas à aussi défavorisée, il décida d'attaquer fort. L'improvisation était son fort et il faisait confiance à sa conscience. Inutile de répondre à la question, elle avait sans doute déjà oublié la question. Ce genre d'idiot avait la mémoire très courte.

- Je te trouve très jolie, tu ne veux pas qu'on marche un peu ensemble.

Il avait parlé fort pour qu'elle ne perde pas sa conscience encore une fois. Voyant que les informations mettait un temps énorme à arriver à son cervelet, il accéléra le rythme sans passer par les étapes. Il l'embrasa sur ses petites lèvres de toutes ses forces. Ce geste lui inspirait tant de dégout que cette fois l'emprise du rôle ne le sauva pas et il s'écarta plutôt vite de la niaise au pelage blanc. Au moins, il l'avait réveillé et sa conscience qui ne s'en irait pas de sitôt. Elle montrait maintenant ce qu'il supposait être sa vrai tête, un mélange d'incompréhension et d'ahurissement. Elle avait l'air d'avoir apprécié ce geste des plus dégoutant, puisqu'un sourire bizarre se forma sur les lèvres qu'il venait de toucher. Il savait qu'il n'avait aucun défaut, et il ne doutait jamais, mais il ne s'était jamais aventuré à embrasser une victime. C'était très désagréable, mais peut-être était-ce dû au niveau d'hébétude de sa partenaire. Il faudrait qu'il essaye de trouver quelqu'un d'intelligent pour réessayer dans de meilleurs conditions. Son sourire débile était maintenant au maximum, il essaya d'en faire autant. Pour cela il dû s'identifier à son rôle très profondément car il n'avait pas l'habitude de faire cet acte débile. Il réussit bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ecureuil mort
Ecureuil mort


Féminin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/07/2009


Devise : La parole est d'argent, mais le silence est d'or.
Points d'expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Sam 28 Mai - 16:12

Noisette de Sagesse sortit de la Grotte de la Lune en un silence mélancolique. Depuis qu'elle s'était rendu compte que son niveau d'apprentie était pitoyable et que sa chef et mentor ne l'estimait guère, elle ne trouvait plus le bonheur. Le bonheur ? L'avait-elle seulement approché une seule journée ? Les lunes se succédaient soleils après soleils sans qu'elle comprennent pourquoi elle était là et où se trouvait sa place dans la Forêt Ancestrale. L'écureuil blanche se questionnait pourtant sans relâche pour réussir à trouver la voie qui l'attendait, mais celle-ci semblait ne pas exister pour elle. Si la plupart des membres des clans s'orientaient vers les guerriers, ceux-ci n'attiraient pas la rongeur. Et c'était également le cas des guérisseurs ... Existait-il un rang qui pouvait convenir à l'apprentie dans le clan des Nuages ? Elle en doutait à présent. La lune blanche accompagnait les pas désespéré de l'écureuil au pelage de neige, mais elle se sentait bien seule malgré cette présence plutôt réconfortante en général. Mais aujourd'hui, son éclat froid gelait le pelage de givre de Noisette de Sagesse et son cœur sensible se voilait d'une fine pellicule de verglas, même si l'on ne s'en rendait pas compte en le regardant. Car si la tempête hivernale se jouait à l'intérieur de la disciple de Lune du Matin, son apparence en revanche gardait l'attitude solitaire et impassible que Noisette de Sagesse portait d'habitude. Comme à l'accoutumé, elle ne reflétait en rien ses sentiments profonds et personnels qui ne regardaient qu'elle. Elle ne s'était jamais confiée à quiconque et avait toujours vécue seule, sans frères et sœurs ni amis fidèles sur qui compter. Et pourtant ... Cette solitude familière lui était insoutenable à présent, mais l'apprentie glacée n'avait personne près de qui se réchauffer ne serait-ce qu'un instant. Elle ressentait maintenant la souffrance de la morsure gelée de l'écureuil seul et abandonné des siens, mais ne savait comment y remédier et mettre fin à cette douleur insupportable. Elle était si seule ... A cet instant, une voix sortit des ténèbres sombres et vint avec délicatesse se poser sur les oreilles curieuse de Noisette de Sagesse. Mais d'où provenait-elle donc ? Tournant la tête de tous côtés, la disciple au pelage immaculé finit par apercevoir une silhouette assez petite à quelques pas d'elle. Était-ce vraiment à elle que cet écureuil, jeune semblait-il, avait adressé la parole ?

* - Bonjour belle écureuil, tes yeux sont magnifiques ... Tu ne voudrais pas faire un tour avec moi ? *

Prise de saisissement devant le bel écureuil en face d'elle, Noisette de Sagesse ne put répondre. Elle le contemplait tout en se disant qu'il ne faut jamais perdre espoir. Car au moment même où elle croyait tout perdu, il semblait bien que le bonheur ait voulu enfin se montrer à elle. Et son bonheur avait un nom : Gland Rêveur. Elle le reconnu à la faveur d'un rayon de lune et se souvint l'avoir déjà rencontré dans la Grotte de la Lune. Rêveur ... Un nom tout à fait charmant, mais qui semblait plus correspondre à celle que l'on nommait Noisette de Sagesse. Et en effet, tout à son espoir elle en oubliait presque où elle se trouvait et que les écureuils étaient menacé. Le fait que Gland Rêveur était jeune et n'avait donc pas le droit de sortir seul ne la Grotte de la Lune n'effleura même pas l'esprit de l'apprentie au pelage de neige. Seul comptait désormais cette boule de poils roussâtre devant elle. Oui, pour vivre, Noisette de Sagesse devait pouvoir se raccrocher à quelque chose, et ce Gland Rêveur tombait à pic ...

* - Jolie créature, tu m'entend ? *

Jolie créature ? Il l'avait appelé jolie créature ? Si quelques doutes étaient restée dans le cœur verglacé de la disciple de Lune du Matin, ce compliment les fit fondre à toute vitesse. Avec une lenteur incrédule, elle leva sa tête nimbée d'argent pour rencontrer le regard de l'écureuil qui lui parlait ainsi. C'était la première fois que quelqu'un dialoguait avec elle sur ce ton, un ton si amical et ... charmeur ... Prise d'admiration, l'écureuil ne pu que murmurer doucement quelques mots.

- Oui ... Enchantée ... Tu ... viens d'où ...

Son ravissement était tel qu'elle ne savait plus ce qu'elle disait. Noisette de Sagesse sentait juste que cet écureuil si amical et magnifique lui plaisait follement. Elle se surprit à avoir envie qu'il la prenne dans ses bras pour qu'elle puisse s'enivrer de son parfum du clan de l'Aube ... Sans briser la fascination que Gland Rêveur exerçait sur l'apprentie, il reprit la parole d'une voix envoutante.

- Je te trouve très jolie, tu ne veux pas qu'on marche un peu ensemble.

Sans attendre la réponse qui ne venait pas, l'écureuil fit quelques pas. Subjuguée, Noisette de Sagesse le suivit sans hésiter. Soudain, le jeune écureuil au pelage roussâtre se pencha vers elle et l'embrassa. Puis il s'écarta avec délicatesse, il ne voulait surement pas paraître trop pressé d'avouer son amour. Oui ... Il l'aimait ... Elle ! L'apprentie la plus pitoyable de toute la forêt, il en était tombé amoureux ! L'apprentie au pelage immaculé ne pouvait plus faire un geste ni dire un mot tellement elle était surprise et émerveillée. Pourtant, ses lèvres formèrent un doux sourire comme pour répondre à l'écureuil si charmeur. Pourquoi ne découvrait-elle son existence que maintenant ? Peu importait. Noisette de Sagesse se mit à penser à leur vie tous les deux, au sein du clan de l'Aube, des Nuages ou même solitaires. Plus rien ne lui faisait peur à présent, puisque Gland Rêveur était là à présent. L'écureuil au pelage de neige s'approcha à son tour de son amoureux et lui posa un doux baiser sur ses lèvres chaudes. Avec envoutement, elle lui murmura à l'oreille les quelques mots qui devaient changer sa vie à jamais. Dorénavant, Noisette de Sagesse n'appartiendrait plus au clan des Nuages, non, elle appartiendrait à cet écureuil envoutant qui s'était approché d'elle par magie et qui allait modifier le courant de sa vie pour l'éternité ...

- Gland Rêveur ... Je t'aime, moi aussi ... Je ferai ce que tu voudras, nous vivrons où tu le souhaites pour toujours, mon amour ...

Noisette de Sagesse ne se doutait pas encore que cet écureuil jusqu'alors inconnu pour elle allait lui être bien plus qu'un amoureux inespéré. Il serait son repère, son unique préoccupation, sa dernière pensée, jusqu'à la fin. Elle ne pourrait plus se défaire de cette emprise qu'il avait sur elle et la fascination qui l'habitait ne pourrait plus la quitter, même à son dernier souffle. Maintenant, Noisette de Sagesse vivait par et pour Gland Rêveur, et elle savait qu'il le lui rendrait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 29/04/2011


Devise : N'importe qui peut dire la vérité, mais il faut un écureuil intelligent pour bien mentir et utiliser son mensonge.
Points d'expérience:
88/100  (88/100)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Sam 28 Mai - 20:53

Beeuurk, elle l'avait embrassé sans qu'il se rende compte qu'elle en avait l'intention. C'est absolument dégoutant. Il restait de la salive de la puante sur sa bouche et il ne pouvait pas l'enlever maintenant sans se faire remarquer. Ses mains l'avaient touché. Il se sentait vraiment souillé. Au moins, quand il rabaissait les écureuils grâce au chantage et à la moquerie, il n'avait pas besoin de prendre un bain trois fois par soleil. Gland Rêveur n'en revenait toujours pas, elle l'avait embrassé ! Là, elle était réveillée, il n'y avait plus de doute. Des mots assassins lui transperçaient l'oreille, et il savait de quelle infâme bouche ils sortaient :

* - Gland Rêveur ... Je t'aime, moi aussi ... Je ferai ce que tu voudras, nous vivrons où tu le souhaite pour toujours, mon amour ...

Il allait s'évanouir sur place, le verbe aimer combiné au nom amour dans la même phrase. Décidément, les cerveaux des idiots changeaient de rythme de travail très rapidement. Elle lui déclarait sa flamme alors qu'avant qu'il ne se lance dans l'acte dégoutant, celle-ci paraissait éteinte. Dans ses yeux brulait maintenant un espoir de vie. Une fois remis de ses émotions, Gland Rêveur était très content de lui, et il envisageait la suite avec réjouissance. Elle allait tomber de haut. Et rapidement car il ne comptait pas supporter un de ses baisers encore une fois. Elle le regarderai et s'écroulerait dans le vide en voyant son " amour " main dans la main avec Cœur de Cristal. Non, il la rejetterait quand elle voudrait l'embrasser. Puis il la giflerait. Ou il lui cracherai dessus, c'était beaucoup mieux, beaucoup plus humiliant. Il la prit par la main et l'emmena doucement vers les bois profonds. Il ne ressentait même plus les picotements que lui procurait le contact avec une basse-nature. Il était trop content de bientôt conclure pour s'inquiéter du texte. Bientôt il verrait ses larmes, son merveilleux chagrin. Il jouissait déjà à l'idée de l'odeur de ces larmes. Une sensation d'ivresse pure, qui dépassait tous les sacrifices du monde, tous les baisers immondes de cette idiote. Le sang montait à la tête de Gland Rêveur. Il sentait que la fin arrivait. L'improvisation avait maintenant toute la place de se développer, il la laissa faire. Noisette de Sagesse ne ressentait pas le besoin de parler. Elle avait certainement déjà utilisé toutes ses forces. Elle avait toujours été faible. Il ne manquerait pas de le lui dire au bon moment. Il arriva devant une falaise. Elle était magnifique, c'était un piège sans issu lorsque l'on tombait dedans. Elle avait l'air si intelligente, si complexe dans ses réflexions. Il était plus intelligent qu'elle, il le sentait. Mais la nature l'avait vraiment gâtée. Entourée de quelques ronces, elle paraissait violente, mais aussi imprévisible et sans pitié pour ses victime. Comment était-t-elle arrivé-là ? La nature ne faisait pas tout, elle avait bien évolué, bien grandi. Le gouffre était sans fond. Il aurai pu aller jusqu'aux limites de la Terre. La falaise devait se réjouir souvent des larmes de ses victimes accrochées à son bords pour un petit espoir si vite brisé. Peut-être même se réjouissait-elle de la mort de ses victimes.

* Et moi, me réjouirais-je de la mort d'une de mes victimes ? *

Le doute résidait dans la tête de Gland Rêveur. La meilleur façon de répondre à sa question était bien d'essayer, mais était-il assez fort pour cela ? Résisterait-il à une épreuve aussi dure que de voir quelqu'un mourir par sa faute ? Bien sûr, il était le meilleur. Si cette falaise pouvait le faire, il y arriverait lui aussi et en il en tirerait de la jouissance. La nature lui avait donné tous les droits puisqu'il était le maître. Il avait donc le droit de vie et de mort sur tous les écureuils. Et il en profiterait. Pourquoi ne pas essayer maintenant, avec l'idiote qu'il avait rendu amoureuse de lui ? Mais méritait-t-elle la mort ? Non, il s'égarait, elle le méritait si cela procurait l'extase de son roi, il était son roi comme celui de tous les écureuils et elle lui devait obéissance à jamais. Mais devait-il la faire mourir directement ? Non, il fallait d'abord qu'elle sache qu'elle avait été abusée, et qu'elle comprennent pourquoi. Et avec le cerveau qu'elle avait, ce n'était pas gagné. Il n'avait pas perdu le fils de son rôle durant cet réflexion. Il sentait toujours la main de sa compagne et il n'y avait aucun frémissement dans son corps. Il n'était pas du genre à se poser des questions au moment fatidique, c'était le bon moment, il était prêt. Soudain la débile s'exclama :

* - Elle fait peur cette falaise, tu ne veux pas rentrer à la Grotte ? *

Hors de question, il fallait qu'il garde sa couverture. La tuer près de la falaise lui permettrait de jeter son corps dedans ensuite. Il était encore plus ancré dans son rôle que d'habitude et il répondit calmement :

- Non, on est bien ici.

Ce n'était vrai qu'en partie, car lui-seul était bien près d'un être comme la falaise. Le mal-être de Noisette de Sagesse prouvait sa non-intelligence profonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ecureuil mort
Ecureuil mort


Féminin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/07/2009


Devise : La parole est d'argent, mais le silence est d'or.
Points d'expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Jeu 9 Juin - 18:26

Noisette de Sagesse suivit de façon confiante son amoureux sur le sentier qui les mena face à une falaise imposante et très haute. Gland Rêveur l'observa longtemps, pensivement. La falaise semblait lui inspirer beaucoup de pensée. L'apprentie le regarda et sa beauté songeuse la subjugua. Comment avait-elle pu passer si longtemps à côté de lui sans remarquer qu'il se distinguait si fort de ses camarades ? Il ne pouvait porter un nom meilleur que Gland Rêveur, surtout avec cette concentration qui le rendait encore plus beau. Les deux écureuils se tenaient la main, et la chaleur de leurs corps se propageait à travers leurs pelages entrelacés. La disciple de Lune du Matin avait complètement oublié ses entrainements malchanceux, et sa défaite puisqu'elle n'était toujours pas guerrière. Seule importait à présent la présence rassurante de son bien-aimé au pelage si original et si doux. Délicatement, elle l'effleura du bout de la patte. Il ne sembla pas remarquer son geste, la falaise semblait vraiment l'intéresser au plus haut point. Pourtant, Noisette de Sagesse ne lui trouvait rien d'exceptionnel, enfin, à part sa hauteur vertigineuse. Cela lui procurait d'ailleurs un sentiment désagréable de vulnérabilité, et elle n'imaginait pas ses rencontres romantiques à un endroit pareil. Elle fit part de ses impression à Gland Rêveur, le sortant ainsi de sa torpeur.

- Elle fait peur cette falaise, tu ne veux pas rentrer à la Grotte ?

Elle remarqua qu'il fallu beaucoup de temps au jeune pour lui répondre, il devait surement chercher comment lui dire ce qu'il ressentait aussi sans vouloir la vexer. Qu'il était attentionné envers elle ! Noisette de Sagesse trouvait vraiment qu'elle avait une chance inouïe d'avoir rencontré enfin l'écureuil de sa vie. Elle s'imaginait déjà mère d'une grande famille, Gland Rêveur étant le père des nombreux enfants autour d'elle. Elle rêvait déjà de leur vie commune, et il lui semblait que toute sa vie elle n'avait fait que l'attendre. Enfin, son destin prenait un sens, elle savait maintenant vers quoi se tourner. Elle serait nommée guerrière, puis partirait avec lui, n'importe où, juste tous les deux. Ou même s'il le voulait, ils partiraient dès maintenant. Il suffirait d'une phrase, d'une seule, et Noisette de Sagesse ferait tout ce que voudrait Gland Rêveur. Celui-ci lui répondit enfin.


- Non, on est bien ici.

L'apprentie au pelage immaculé hocha lentement la tête, elle tenta de se concentrer pour comprendre et ressentir à son tour l'étrange emprise de la Falaise Mystérieuse, qui portait décidément bien son nom. Soudain, un écureuil se glissa par la mince ouverture de la Grotte de la Lune, un peu plus bas qu'eux. La silhouette observa les horizons, avant de dire une phrase un peu timidement, on aurait dit que l'écureuil appelait quelqu'un. Mais il n'y eu pas de réponse, et l'écureuil au pelage roux nimbé de gris argent par la lueur de la lune réitéra son appel. Une fois de plus, le vent emporta ses paroles avant qu'elle ne parviennent à la disciple de Lune du Matin et à son compagnon. Comme personne ne lui répondait, l'écureuil se déplaça un peu. Noisette de Sagesse observait attentivement ce rongeur, il lui semblait qu'elle le connaissait mais du haut de son perchoir elle ne parvenait pas à le reconnaitre. Soudain, le cri de l'écureuil retentit dans l'atmosphère limpide de la nuit. Cette fois-ci, l'apprentie placée en haut de la Falaise Mystérieuse ne put pas ne pas entendre ces paroles qui la surprirent au pus haut point.

* - Gland Rêveur ?! *

Noisette de Sagesse se retourna vers son amoureux qui s'avança vers le sentier qui menait en-haut pour voir qui l'appelait. Un coup d'œil lui suffit pour reconnaitre la silhouette, et il étouffa un bâillement. Avec une paresse fatiguée mais un peu d'excitation, il appela à son tour l'écureuil qui le cherchait, et l'apprentie blanche s'étonna de voir qu'il s'agissait de Cœur de Cristal. Elle connaissait donc Gland Rêveur ? Et que lui voulait-elle ? La disciple aimait beaucoup la guerrière, mais elle n'avait pas intérêt à s'approcher de trop prêt de son petit ami ... Sinon elle verrait à qui elle avait affaire ... Lorsqu'elle vit Cœur de Cristal prendre le chemin pour venir rejoindre Gland Rêveur, l'apprenti au pelage couleur de la neige se faufila dans un buisson à proximité. Elle ne voulait pas être vue avec son amoureux pour le moment, et elle voulait savoir ce que lui voulait Cœur de Cristal ... Arrangeant un peu les feuilles et les branches, Noisette de Sagesse put bientôt observer toute la scène qui se déroulait devant ses yeux. Enfin, dans quelques instants, le temps que la guerrière du clan des Nuages monte la pente. Jetant un bref coup d'œil vers son amoureux, Noisette de Sagesse se rendit compte qu'il l'avait complètement oublié et cela lui fit l'effet d'un violent coup de patte dans l'estomac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 29/04/2011


Devise : N'importe qui peut dire la vérité, mais il faut un écureuil intelligent pour bien mentir et utiliser son mensonge.
Points d'expérience:
88/100  (88/100)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Dim 12 Juin - 17:20

* - ... Rêveur ... Gland Rêveur ? *

Qu'est-ce que c'était encore que cette petite voie qui prononçait son nom ? Le parfait écureuil avait trouvé un endroit paisible où il se sentait bien, loin de tous les débiles qu'il devait côtoyer habituellement. Bien-sûr, il y avait Noisette de Sagesse, mais elle ne piaillait pas et ne l'encombrait pas plus que ça. Il était capable de s'immerger dans un rôle tout en continuant sa réflexion personnelle. Comme tous les écureuils de sa race, il savait faire deux choses à la fois. A certains moments, il fallait que sa réflexion influence son rôle, pour lui permettre de jouer plus longtemps. Il était ici dans ce cas de figure, c'était certainement Cœur de Cristal qui l'appelait et il n'avait aucune envie que ses deux jouets du moment se rendent compte qu'il les manipulait.

* - Gland Rêveur ?! *

Et elle recommençait. Décidément, c'était une dure à cuire. Ce qui ne l'empêcherait pas de la faire bouillir de rage lorsqu'il le voudrait. Personne ne résisterait et sa jouissance serait maximale quand il briserait les deux écureuils. Il ne voulait pas tuer Cœur de Cristal, sa voie intérieure lui disait de la laisser vivre. Mais rien ne lui disait que prendre la vie de Noisette de Sagesse était déconseillé. Il fallait d'abord qu'il aille voir plus haut, pour faire croire à la jeune idiote qu'il ne savait pas qui l'appelait ainsi. Une fois en haut, il constata que Cœur de Cristal avait l'air bien plus amoureuse que Noisette de Sagesse. S'il pouvait briser la confiance de la première victime devant la deuxième, et anéantir cette dernière une fois que la première serait partie, ce serait parfait. Il laisserait néanmoins un espoir à Cœur de Cristal jusqu'au dernier moment, pour que la chute soit vertigineuse. Autant que celle de Noisette de Sagesse dans la fabuleuse falaise. Il appela la première victime pour qu'elle se joigne à eux :

- Ma Cœur de Cristal.

Il n'avait pas insisté sur le "Mon", pour que seule celle qui voulait l'entendre soit sûre de l'entendre. Seulement, Noisette de Sagesse n'allait pas coopérer. Elle était partie se cacher derrière un buisson pour il ne savait quelle raison. De toute façon, les faibles n'avaient pas besoin de raison pour faire les choses, ils se laissaient posséder par d'autres forces qu'ils n'avaient pas la force de repousser. Il devait modifier ses plans, quoi de plus facile, il adorait l'improvisation : il serait au petits soins avec Cœur de Cristal et essayerait de provoquer le suicide de Noisette de Sagesse. Provoquer un suicide était un bon début dans l'art de prendre la vie des gens, indirect et pas trop brutal. Et ce serait toujours la falaise qui prendrait le corps. Finalement, ce scénario était mieux que le premier, il s'y tiendrait. La première victime arrivait, il fallait qu'il l'embrasse le plus vite possible, ce serait une preuve indéniable et il n'aurait pas besoin de dire le traditionnel "Je t'aime" qui lui inspirait un dégout infini. A nouveau plonger dans son rôle, un œil surveillant la future suicidée, l'autre regardant la bouche de sa partenaire. Il fallait qu'il se lance, attendre ne servait à rien, même si cet acte était des plus ignobles qu'il connaissait. Il se lança comme prévu et embrassa sa victime aussi fort qu'il put. Son dégout l'obligeait à serrer les dents, ce qui sembla déranger sa compagne. Eh bien elle ferait avec car il ne pouvait pas écarter ses dents et encore moins sortir la langue. A la seule idée de ce contact, il faillit vomir dans la bouche de Cœur de Cristal. Il fallait qu'il se ressaisisse, il voyait le sourire de Noisette de Sagesse tomber au fur et à mesure que le temps passait. Embrasser avec un œil ouvert n'était pas du luxe mais il se débouillait. Quand il se retira doucement, c'était parce qu'il ne tenait plus. C'est Cœur de Cristal qui dit alors les mots horribles :

* - Je t'aime *

Et ces mots avaient l'air aussi horrible sortant de sa bouche pour Gland Rêveur que de la bouche de Cœur de Cristal pour Noisette de Sagesse. Elle s'était enfuit en courant, assez silencieusement pour que son amie de toujours ne l'entende pas. Elle longeait la falaise mais ne semblait pas vouloir s'y jeter pour le moment. Ce serait dommage qu'elle croise quelqu'un qui la résonnerait avant de sauter. Ou alors ..., si elle croisait les chiens, et qu'ils la forçaient à sauter ou qu'ils la dévoreraient. Cette pensée était arrivée car il avait aperçu des chiens au loin, et eux avaient apparemment aperçu Noisette de Sagesse. Cœur de Cristal se retourna quand l'un d'eux hurla de joie, ils allaient se régaler d'une écureuil idiote.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Guerrier
Guerrier


Féminin
Nombre de messages : 199
Date d'inscription : 13/11/2009


Devise : On a toujours besoin d'un plus petit que soi.
Points d'expérience:
124/200  (124/200)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Lun 13 Juin - 17:26

Pendant que tout le monde dormait dans la grotte elle en profita pour s'échapper un moment. Elle se leva et commença à marcher à pas de velours. Un seul faux pas, et elle serait repérée par les autres et prise en flagrant délit de fuite. Tout allait pour le mieux, il ne lui restait qu'un petit bout de chemin pour atteindre la sortie mais là soudain elle marcha sur une brindille qui était juste à coté d'une jeune écureuil nommée Gland Polaire. C'était le drame pour elle car la novice se réveilla et lui demanda :

* - Où tu vas ? *

Heureusement, la jeune écureuil était à moitié endormie, alors la rouquine rusa et lui répondit :

- Ne t'inquiète pas, je ne fais que passer, j'étais juste allée aux toilettes, je vais me recoucher.

La jeune écureuil se rendormi aussitôt. Elle continua sa route et se dépêcha à présent car on l'attendait. Alors elle passa à coté de différents énergumènes. Certains écureuils ronflaient, d'autres dormaient sur le ventre, d'autres encore avaient leur patte sur la tête d'un écureuil ... Bref, c’était amusant. Elle atteint finalement la sortie de la grotte, c'était un exploit. Ce soir-là, il faisait doux et il n'y avait aucun nuage dans le ciel. Les étoiles étaient splendides, on voyait la Toison Argentée, seule une légère brise soufflait, mais rien de très désagréable. Ils s'étaient donné tous les deux rendez-vous, à l’abri des regards, à l'extérieur de la grotte, avec Gland Rêveur. C'était la première fois qu'elle enfreignait le règlement des écureuils. Elle parcouru un petit chemin près de la grotte et se rapprocha d'une falaise. Puis, elle aperçue au loin, la silhouette de Gland Rêveur. C'était bien lui avec sa silhouette de colosse, il avait de quoi être fier. Elle le rejoignit le cœur battant, jamais auparavant, elle n'avait ressentit cette sensation de planer. Elle se rapprocha de plus en plus de lui et commença à l'appeler, un peu gênée.

- Gland Rêveur ... Gland Rêveur ?

Elle trouvait un peu bizarre quand son âme-sœur ne répondait pas. Il avait l'air perturbé de la voir et pour elle c'était comme si il lui cachait quelque chose. Alors, elle commença à insister.


- Gland Rêveur ?!

Cette fois-ci il lui répondit, mais Cœur de Cristal sentait comme une sorte d'ironie à l'intérieur de la voix de Gland Rêveur. Cela ne la dérangeait pas tant que ça, cela l'amusait d'ailleurs qu'on lui fasse la cour en quelque sorte. Elle était même touchée qu'il se donne tout ce mal pour la flatter. Il lui dit :

* - Ma Cœur de Cristal *

Elle admirait les étoiles et soudain le moment le plus délicat et le plus attendu était arrivé. C'était à la fois magique et à la fois réel, elle avait l'impression de rêver mais pourtant elle sentait que c'était réel. Il n'y avait pas de mots pour expliquer cela. Gland Rêveur l'avait embrassé par surprise. Elle était toute déboussolée et vulnérable. Des frissons lui avaient envahis tout le corps. Elle ne savait pas comment lui dire mais elle le fit quand même. C'était dur, mais elle se jeta à l'eau et d'une petite voix elle dit ces trois mots :

- Je t'aime ...

Comme le matin approchait à grands pas, elle se décida à partir mais Gland Rêveur ne la suivait pas car il voulait rester près de la falaise un petit moment pour se remettre de ses émotions. Elle retourna à la grotte et se recoucha, en pensant à ce qui c'était passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar




Masculin
Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 29/04/2011


Devise : N'importe qui peut dire la vérité, mais il faut un écureuil intelligent pour bien mentir et utiliser son mensonge.
Points d'expérience:
88/100  (88/100)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Mer 15 Juin - 11:53

Cœur de Cristal était repartit très vite après sa déclaration, il n'avait pas eu la force de la briser. Il n'avait d'ailleurs la force de ne rien faire. La violence de la mort de Noisette de Sagesse lui avait retourné l'estomac. Devant Cœur de Cristal il avait tenu mais après ... Il n'avait pas pu s'empêcher de vomir toutes les noisettes de son estomac au-dessus de la falaise. Il ne s'était jamais senti aussi mal, ses entrailles le tiraillaient. C'était à cause de lui que Noisette de Sagesse avait rejoint le clan de la Lune, il l'avait voulu, et il ne le regrettait pas. Mais la douleur était presque intenable, il aurait dut se réjouir, il aurait du sentir la satisfaction du travail accompli, et au lieu de cela, l'écureuil sentait les morsures des chiens sur son cœur, comme si celui-ci était la victime des canidés. Le cœur transmettait le mal à tout son corps, il avait l'impression que ses membres se détachaient comme l'avaient fait ceux de sa victime. Le spectacle avait été horrible, personne n'aurait reconnu l'écureuil après un massacre de cette envergure. Gland Rêveur savait que le mal physique ne pouvait jamais dépasser le mal moral, et il avaient encore beaucoup de progrès à faire pour dépasser la mal que les chiens avaient fait à sa victime. Il devrait aussi s'entraîner afin de supporter ces scènes atroces. Le visage de Noisette de Sagesse avait été déchiqueté, d'abord son nez, dans un tourbillon de sang, puis un de ses yeux avait était attaqué par un chien et sa bouche par un autre. Elle avait dut mourir étranglée par son propre sang avant de sentir son bras droit se détacher de son corps. Chaque chien avait pris une partie du corps, un bras, une jambe, le torse, et ils s'en régalaient. La scène était horrible, les deux chiens restant se battaient pour la tête, qui était apparemment le morceaux le plus intéressant, et qui ne ressemblait plus du tout à une tête. Gland Rêveur avait mis du temps à se rendre compte qu'il déchiquetait un écureuil, et que lui-même était un écureuil ... Au début, il prenait Noisette de Sagesse pour une noisette, qu'on ouvrait, qu'on mangeait. C'était sans doute comme cela que les chiens voyaient les écureuils : de la nourriture et rien d'autre. La torture ne cessait pas, il se demandait s'il ne souffrait pas plus que Noisette de Sagesse juste avant de mourir. La douleur le lacérait de l'intérieur. Heureusement que Cœur de Cristal ne le voyait pas dans cet état. Il allait lui falloir assister encore à bien des morts violentes avant de supporter la vue des actes qui devait lui procurer du plaisir. Cette jouissance-là serait pure, puisqu'il aurait été la chercher loin. Gland Rêveur se releva lentement. La douleur s'atténuait enfin et ce n'était pas deux crampes d'estomac qui allait l'empêcher d'anéantir sa supposée amoureuse. L'image de Noisette de Sagesse rouge de sang flottait encore dans un coin de sa tête, mais il savait mettre un mur opaque juste devant comme quand il se plongeait dans un rôle. Personne n'était au courant que la relation qu'il avait avec Cœur de Cristal était plus profonde qu'auparavant. Il allait lui faire mal, et personne ne la croirait quand elle dirait qu'ils s'était embrassés, puisque la seule témoin était dans le clan de la Lune. L'idiote passerai pour une folle, grâce à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Ecureuil mort
Ecureuil mort


Féminin
Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 03/07/2009


Devise : La parole est d'argent, mais le silence est d'or.
Points d'expérience:
73/100  (73/100)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Sam 18 Juin - 18:52

Noisette de Sagesse observa attentivement la scène, cachée dans son buisson. Elle ne détourna pas une seule fois les yeux, aussi mal que pouvait lui faire ce qui se passait devant elle. L'apprentie voulait savoir, une bonne fois pour toute, si Gland Rêveur l'aimait ou pas. Et lorsqu'elle le vit embrasser Cœur de Cristal, la jalousie de la disciple de Lune du Matin éclata. Depuis le début elle cherchait à lui faire du mal, Cœur de Cristal ! Elle s'était débrouillé pour passer guerrière avant exprès, et maintenant elle lui volait son unique amour, son soutient, sa raison de vivre ? Non, ce n'était pas possible, ça n'avait pas pu se produire ... Les larmes de l'apprentie se mêlaient entre elles dans une rage confuse. Son pelage jadis immaculé n'était plus qu'un tas de poils marronnasse à force d'être mélangé à la terre humidifiée par les larmes de l'écureuil. Il l'avait appelé "Ma Cœur de Cristal", c'était une preuve indéniable. Une preuve qu'il la trompait, et sous ses yeux en plus, une preuve que cette vie inutile n'avait aucun sens. Personne ne pouvait trouver le bonheur ici-bas. Seul, peut-être, le Clan de la Lune saurait lui apporter ce qui lui manquait si cruellement ici. Puisqu'elle avait perdu en même temps son apprentissage, son amie et son amour, elle n'avait plus rien à faire ici. Son clan n'avait pas besoin d'elle, il avait les autres, les guerriers. Elle n'était plus qu'un poids pour eux, une bouche à nourrir ... Noisette de Sagesse regardait toujours la scène malgré tout cela, elle aiguisa ses sens pour tout percevoir, ce qu'elle n'arrivait jamais à faire durant les entrainements. Non, sa vie n'était pas dans ce clan des Nuages ni dans aucun autre d'ailleurs. Sa voix dans la Forêt Ancestrale se terminait à présent. Après cela, elle partirait rejoindre ses ancêtres et tous les écureuils qui avaient vécu ici leur existence misérable. Toute son attention était braquée sur les deux écureuils en face d'elle, et elle entendit avec tant de force les mots murmurés par Cœur de Cristal ...

* - Je t'aime *


Oui, la traître, elle aimait Gland Rêveur. Et il l'aimait aussi, cela, Noisette de Sagesse s'en rendait bien compte. Les deux seules personnes à qui elle avait fait confiance étaient précisément les deux personnes qui l'avaient trahie ... Puisqu'ici, on ne pouvait qu'être seul, et bien l'apprentie ne voulait plus vivre ici. Il était temps pour elle de partir pour toujours, elle le sentait ... Elle sentait autour d'elle toutes les présences des guerriers de jadis, de tous les clans et sans distinction, tous mélangés les uns aux autres. Une existence de paix et d'amitié, de véritable amitié, l'attendait, elle en était persuadée ! Séchant ses larmes dans le même silence avec lequel elle avait temps pleuré, Noisette de Sagesse se releva. Elle vit distinctement Cœur de Cristal qui s'éloignait enfin, puis tout devint flou. Les sons même semblaient si différents ! Tout n'était que sérénité et bien-être, le silence amical entourait l'apprentie désespérée comme pour la protéger. Peut-être serait-il son seul ami ici ... Lune du Matin avait remplie son rôle de mentor, mais elle n'avait pas su être l'amie de Noisette de Sagesse. Non, elle avait été trop déstabilisée par sa nouvelle apprentie pour vraiment comprendre comment l'aborder. Et les mauvais résultats de celle-ci ne l'avaient pas aidé à faire connaissance en douceur ... Toujours entourée de son ami le brouillard, la jeune écureuil s'enfuit en courant. Elle fuyait Gland Rêveur qui disait en revoir à Cœur de Cristal, elle fuyait la vie des clans dans cette Grotte de la Lune que les ancêtres avaient désertée, elle fuyait cette vie qui ne lui convenait pas, pour trouver celle que serait désormais la sienne. En peu de temps, Noisette de Sagesse avait atteint le bord du précipice. Inspirant profondément, elle ressenti alors les impressions de son traître amoureux. Non, elle ne devait plus penser à Gland Rêveur ... Perfidement, il s'était infiltré dans ses pensées profondes pour qu'elle ne puisse plus l'en déloger. Et bien soit, elle avait cru renaître en rencontrant Gland Rêveur, et maintenant elle allait mourir avec lui. Oui, il était dans son esprit, et elle sentait qu'à son approche les esprits de ses ancêtres s'écartaient, comme s'ils ne voulaient pas avoir de contact avec lui. Était-il un renégat, renié du clan de la Lune ? Mais ... Même avec tout ce qu'il lui avait fait, Noisette de Sagesse trouvait que c'était cher payé ... Mais peut-être était-il pire encore que ce qu'elle pouvait imaginer ? Ce n'était plus son problème à présent, mais celui de Cœur de Cristal. Peut-être regretterait-elle un jour d'avoir volé l'amour de son amie ... Seul le temps le dirait. Le paysage autour de Noisette de Sagesse se troublait, et elle vit la falaise encore plus nettement pas comparaison. Seule, elle restait identique à elle-même, intouchable et fière, mauvaise. Un temps, et l'apprentie s'avança, consciente du regard de Gland Rêveur perdu dans son dos. Elle ne dit rien, que pouvait-elle lui dire de toute façon ? Il l'avait mené à sa perte, et ne semblait pas en être touché. Un instant, elle espéra encore qu'il allait l'appeler, lui dire qu'il s'était trompé, que c'était elle qu'il aimait ... Mais rien. Alors elle s'avança, pas à pas. Il aurait maintenant suffit d'un coup de vent pour la faire basculer, mais le temps était calme, bien trop calme, comme figé. Figé par l'attente, l'attente de la mort. Noisette de Sagesse bondit une dernière fois, ses pattes prirent leur ultime élan pour le saut fatal. Il n'y avait aucun bruit, pas un chant d'oiseau dans cette nuit où la mort frapperait. L'écureuil bascula dans le vide, sans dire un mot. Pour elle, la vie s'était arrêté au moment de prendre son appel. Les yeux fermés, ne sentant pas la chute vertigineuse, elle attendait la mort qui ne venait pas. Bien avant l'impact sur le sol caillouteux, elle avait quitté cette vie, elle avait quitté son corps. Ce qui tomba à terre, ce qui fut déchiré par les chiens hargneux, n'était plus qu'une enveloppe vide, vide de Noisette de Sagesse. Elle n'avait pas souffert dans sa mort, comme si le clan de la Lune avait décidé qu'elle avait assez souffert dans son existence misérable. Elle ne sentait plus rien, et pourtant elle sentait tout ... Elle n'était rien, et elle était tout ... Elle ne voyait rien, pourtant elle voyait tout ... Noisette de Sagesse avait rejoint le clan de la Lune.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

Chef de Clan
Chef de Clan


Féminin
Nombre de messages : 848
Date d'inscription : 17/01/2009


Devise : La Chance aide parfois, le Courage toujours !
Points d'expérience:
625/700  (625/700)

MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   Sam 18 Juin - 19:37

[ Terminé ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une affaire de ressentis [ Gland Rêveur, Noisette de Sagesse et Coeur de Cristal ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feuille de Rêve :: Territoires Libres :: Falaise Mystérieuse :: Clairière aux Tilleuls :: Plaine Ombragée-